Alcool et grossesse : une campagne pour rappeler les dangers

Publié le 6 septembre 2016 à 10:46 Aujourd'hui | 1339 vues

Une campagne de prévention est lancée afin de rappeler les effets néfastes de la consommation d’alcool pendant la grossesse et la nécessité d’adopter le réflexe « zéro alcool pendant la grossesse ».

Pendant la grossesse, aucune goutte d’alcool ne doit être bue. Si cette règle est connue de tous, trois quarts des Français ignorent encore les risques encourus. Seuls 25% des Français affirment qu’il n’existe pas de consommation d’alcool qui soit sans risque pour l’enfant, selon une étude réalisée en 2015 par l’institut BVA pour Santé publique France. Pourtant, les conséquences peuvent être lourdes : retard de croissance, atteintes du système nerveux central, malformations… La plus grave est le syndrome d’alcoolisation fœtale qui touche 8 000 nouveau-nés chaque année.

C’est pourquoi, face à ce constat et à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF), le 9 septembre prochain, Santé publique France et la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) lancent une grande campagne de prévention. L’objectif : rappeler la nécessité d’adopter le réflexe « zéro alcool pendant la grossesse ».

« En France, le risque lié à la consommation d’alcool pendant la grossesse reste très flou dans les esprits, et le « zéro alcool pendant la grossesse » n’est pas toujours compris comme une abstinence totale ni perçu comme une absolue nécessité », souligne l’Agence dans un communiqué.

« Vous buvez un peu, il boit beaucoup »

La campagne, dont le slogan est « Vous buvez un peu, il boit beaucoup », sera déployée dans les médias, sur les réseaux sociaux et auprès des professionnels de santé jusqu’en novembre prochain. Des annonces seront notamment insérées dans des magazines ciblés « famille » et des blogs spécialisés sur la maternité. Les futures mamans recevront dans leur « boîte maternité » des dépliants « Zéro alcool pendant la grossesse » qui apporteront les réponses aux questions les plus courantes : « l’alcool passe-t-il dans le sang du bébé ? », « existe-t-il une quantité d’alcool sans risque pour le fœtus ? », etc. Des affiches et des fascicules seront diffusés aux professionnels de santé de premier recours (médecins généralistes, gynécologues, sages-femmes, pharmaciens) en métropole et dans les départements d’Outre-Mer.

campagne-grossesse-alcool

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire son démêlant maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème