accidents malencontreux

Assurances ski : attention aux doublons !

Publié le 14 février 2019 à 15:52 Aujourd'hui | 509 vues

Pour les vacances d’hiver, ceux qui se rendent aux ski doivent veiller à ne pas forcément souscrire aux assurances spécifiques proposées dans les stations : les couvertures qu’elles proposent existent déjà dans d’autres contrats auxquelles vous souscrivez.

Nous sommes rentrés dans la saison des sports d’hiver et également dans celle des plâtres. Les vacances au ski sont probablement les congés qui exposent les vacanciers au risque de blessures le plus élevé. Fortes de ce constat, les assurances ont vu une occasion de proposer des affiliations spécifiques au ski. Bien, souvent, ces assurances font doublon avec vos souscriptions classiques. De tous types il semblerait que les assurances vous protègent de presque tout, y compris d’une invasion transalpine par la principauté du Lichtenstein (un état sans armée par ailleurs).

Sans aller jusqu’à ce genre d’extrémités les assurances sport d’hiver peuvent couvrir un remboursement complémentaire en cas d’accident, le rapatriement, le remboursement des forfaits ou des cours de ski et plus étonnant l’absence de neige. Dans le cas où vous n’auriez pas de contrats d’assurances multirisques habitations, de mutuelle complémentaire et que vous possédez une carte bancaire classique. Ces assurances tout en un peuvent se révéler intéressantes tant qu’elle ne dépasse pas 20 euros par personne et par semaine.

Frais de secours et carte de paiement

La facture d’un accident peut être très salée selon les circonstances. Le secours par les pisteurs coûte autour de 367 euros, le transport en ambulance 184 euros, la palme revenant à l’évacuation d’un blessé par hélicoptère lors d’une descente hors-piste par exemple, qui vous coûtera 1776 euros. Gardez à l’esprit que ces frais peuvent être pris en charge par l’assurance habitation qui intègre toujours une garantie de responsabilité civile couvrant vos proches et les autres personnes impliquées dans un accident.

Vérifiez par ailleurs les garanties liées à votre carte de paiement. Elle pourra vous sauver la mise en couvrant les frais de secours et l’ambulance jusqu’à l’hôpital le plus proche. Pour les mieux lotis et dotés de cartes Mastercard gold ou platinum ou visa Premier ou infinite, ce type de contrat prend également en charge une partie de l’annulation d’un séjour, la casse ou le vol du matériel de ski ainsi que les cours de skis restants de votre séjour. Les assurances de sport d’hiver n’ont donc que peu de choses à vous offrir de plus que toutes ces garanties. 

Pour les frais médicaux

Les frais médicaux peuvent en revanche vous coûter excessivement cher si vous n’êtes pas affilié à une mutuelle ou que celle-ci ne vous protège pas bien contre ce type d’aléas, une assurance ski n’est alors pas forcément de trop. À titre d’exemple la rééducation suite à des ligaments croisés, blessure très courante, n’est entièrement remboursée que lorsque vous souscrivez à un contrat de mutuelle complémentaire haut de gamme. Par conséquent une assurance comme carré neige basique agira en complément de votre complémentaire santé pour 2,90 par jour tout juste au-dessus du prix que nous recommandions pour 7 jours, à savoir 20,30 euros. 

En fin de compte, il est conseillé de bien se renseigner sur les garanties préexistantes de vos complémentaires santés, carte de crédit et assurance habitation pour éviter de payer une assurance supplémentaire inutile alors que vos vacances au ski allègent déjà suffisamment votre porte-monnaie.

 

Martin Dawance

Surprise

Une semaine après la France, Loop arrive aux USA

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème