Bobigny : une retraitée en fauteuil roulant coincée chez elle depuis 50 jours

Publié le 25 juillet 2016 à 16:11 Aujourd'hui | 1117 vues

L’histoire a fait grand bruit dans un quartier HLM à Bobigny (93). Une femme de 66 ans en fauteuil roulant n’a pas pu sortir de chez elle, pendant près de 50 jours, à cause d’une panne d’ascenseur.

Martine Fontaine, une retraitée de 66 ans habitant dans un HLM à Bobigny en Seine-Saint-Denis, a eu la malchance de rester bloquée chez elle depuis que l’ascenseur de son immeuble est tombé en panne le 6 juin dernier. Celle-ci en fauteuil roulant depuis 2004 suite à une hernie discale, n’a donc pas pu aller très loin et a dû se résigner à rester chez elle le temps des travaux.

« J’aimerais bien sortir, profiter du parc », explique-t-elle à France Bleu. En effet, cela fait maintenant bientôt 50 jours que cette femme est bloquée au 2e étage de son appartement situé au 53 rue Miriam Makeba. Pourquoi ? À cause d’une seule pièce manquante, rapporte le média. « Ils ont attendu plus d’un mois pour savoir qu’il n’y a qu’une seule pièce défectueuse et commander cette pièce », ajoute-t-elle.

Le 8 juillet dernier, l’OPH (l’office public de l’habitat de Bobigny), le bailleur social qui gère l’immeuble pourtant récent (il date de 2013), a tenu une réunion avec le maire et les habitants. Selon son président Jonathan Berrebi, le problème viendrait en fait de deux organismes : Thyssen, le fabricant et Otis, la société en charge de l’entretien. « On est pieds  et poings liés avec Thyssen et on se bat pour que Thyssen ramène la pièce manquante », assure celui-ci.

6 à 8 semaines de délai

Les entreprises Thyssen et Otis assurent que l’élément manquant est commandé. Le porte-parole d’Otis a cependant commandé la pièce seulement le 28 juin dernier. Ce n’est donc que plusieurs semaines plus tard que ce dernier a signalé la panne. Selon lui, les dysfonctionnements qui ont eu lieu entre le 6 et le 28 juin étaient ponctuels, à répétition.

Toutefois, il faudra patienter encore près de 2 mois avant que l’ascenseur ne soit réparé. En effet, le délai d’expédition est de 6 à 8 semaines car la filiale est en Espagne et les délais de livraison sont plus longs en été. L’OPH, agacé par cette situation, a promis des pénalités financières en cas de nouveaux retards pour la remise en état des ascenseurs.

Raphaël BESNARD

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème