Boire trop de sodas tue

Publié le 20 mars 2019 à 18:11 Aujourd'hui | 500 vues

Cette nouvelle étude sur la dangerosité des sodas, thés glacés, boissons énergisantes et autres enfonce encore un peu plus le clou concernant cette industrie nocive. 

C’est un nouveau coup de massue pour le secteur des boissons artificiellement sucrées qui semble pourtant fait d’acier trempé. Une étude publiée dans le magazine scientifique Circulation de l’American Heart Association le 18 mars 2019 fait état du lien entre la consommation de sodas, sirops, thés glacés et boissons énergisantes et une mort prématurée. Conçu à partir d’un échantillon d’environ 127 000 personnes de 1980 à 2014, l’étude apporte une information majeure que ne délivrait pas les précédentes enquêtes. Le volume consommé de ce type de boisson serait proportionnel à l’augmentation de l’éventualité d’une mort prématurée. 

Le constat de cette étude opère donc un changement de nature du problème des boissons contenant un grand nombre de sucre ajouté. Il semblerait que l’étude en fasse un vrai problème de santé publique au même titre que la cigarette, l’alcool ou les régimes alimentaires peu sains. À ce titre, l’étude évoque +1 % de risque pour moins d’un soda par semaine, +6 % pour moins d’un soda par jour, 14 % pour deux par jour. Pour plus de deux portions par jour le risque de mort prématurée avoisinerait les 21 %. Cette éventualité serait liée à une augmentation de 31 % de développer une maladie cardio-vasculaire sachant que chaque canette supplémentaire ferait grimper le risque de 10 % à l’unité.  

Une différence due au sexe ?

L’étude fait par ailleurs état d’une différence entre les sexes. Pour deux portions par jour, le risque augmenterait de 29 % chez les hommes contre 36 % chez les femmes. L’explication est double, d’une part, cette différence pourrait être liée aux particularités métaboliques de chaque sexe, d’autre part à une tendance des femmes à déclarer des consommations de sucre moins élevées que dans les faits. Le sucre issu des boissons a des effets beaucoup plus nocifs sur le corps que les aliments sucrés dans leur ensemble puisque les boissons de ce type ne contiennent pas de fibres ralentissant le processus de passage du sucre dans le sang.

L’hyperglycémie est donc plus vite arrivé qu’avec d’autres types d’aliments. Malik Vasanti, le principal auteur de l’étude et chercheur à Harvard, n’a qu’un conseil qui tombe sous le sens : « Boire de l’eau au lieu de boissons sucrées est un choix sain qui contribue à la longévité. » Qui dit mieux ?

Lien de l’étude :

Circulation review

Martin Dawance

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème