Bûches de Noël : nos 10 coups de cœur

Publié le 11 décembre 2017 à 17:07 Aujourd'hui | 2742 vues

Au chocolat, aux fruits rouges… La bûche est LE dessert que l’on déguste le 24 décembre au soir ou le 25 à midi. Pour que Noël soit un moment magique jusque dans l’assiette, Réponse Conso a sélectionné les plus belles créations.

Que serait Noël sans une délicieuse bûche ? Glacé ou fourré à la crème, ce dessert est l’incontournable des fêtes de fin d’année. Pour la petite histoire, la bûche de Noël est une tradition que remonte au Moyen Âge, même avant selon certains historiens. Mais à ces époques, il n’agissait pas encore d’une pâtisserie mais d’une véritable bûche en bois que l’on faisait brûler dans la cheminée le soir du réveillon. Cela symbolisait le fait que Jésus était né dans une étable, où il faisait froid, mais devait aussi porter bonheur pour le reste de l’année. La coutume voulait que l’on choisisse une bûche assez grosse (coupée avant le lever du soleil) afin qu’elle puisse se consumer toute la nuit de Noël, voire jusqu’à l’Épiphanie. Le bois devait être issu d’un arbre fruitier (symbole d’abondance) ou d’un chêne (symbole de robustesse).

Depuis, notre gourmandise a eu raison de nous, et la bûche est devenue un gâteau. Il serait apparu au XIXe siècle. Certains attribuent la paternité de la bûche à un apprenti pâtissier de Saint-Germain-des-Prés à Paris (1834). D’autres disent que le gâteau roulé est né à Lyon en 1860. Désormais, on en trouve de toutes sortes. Et chaque année, de grands noms de la pâtisserie rivalisent de créativité pour créer des bûches originales et aux saveurs étonnantes. Nous avons sélectionné 10 créations, pour tous les budgets. Une chose est sûre, il sera difficile d’attendre jusqu’à Noël.

Lenôtre et sa bûche forêt enchantée

Pour les 60 ans de la Maison, Lenôtre signe une bûche exceptionnelle dotée de neuf diadèmes en chocolat blanc, à l’effigie de l’écureuil, du loup, du cerf, de la mésange, etc. Ce décor, inspiré de l’artiste du papier découpé Marianne Guély, a, selon Lenôtre, nécessité la mise au point exclusive d’une technique secrète. Cette bûche dissimule une mousseline noisette et se compose de rouleaux de pâte à cigarette enrobés de chocolat au lait. Ces derniers enveloppent un praliné coulant de noisettes broyées. Et ce n’est pas tout. Au cœur de la bûche, on trouve un roulé de dacquoise noisette, une bavaroise vanille Bourbon et un ruban de caramel noisette à la fleur de sel. Pour déguster la bûche forêt enchantée (8/10 personnes), comptez 130 euros. Plus d’informations sur Lenôtre.

La bûche rock de Christophe Michalak

Cette année, le chef Christophe Michalak a placé Noël sous le signe du rock’n’roll, et propose une bûche très originale en forme de guitare. Celle-ci est composée d’une base croustillante praliné coco, d’un crémeux chocolat noir, d’un biscuit sans farine, d’une mousse coco allégée et d’un confit mangue-passion. Cette bûche signature (8 personnes) est vendue au prix de 125 euros. Plus d’informations ici.

La bûche Kukla de Dalloyau

Voilà sans doute l’une des plus belles bûches de Noël. En forme de poupée russe, celle-ci épatera à coup sûr vos convives. La Maison décrit cette petite merveille : « sous sa coque de chocolat blanc ajourée, cette création est composée d’une confiture de lait parfumée au citron vert et de meringue aux amandes, avec en son cœur une compotée mangue-passion, un biscuit financier et une crème à la vanille de Madagascar ». La bûche se compose aussi de petites poupées matriochkas au chocolat au lait et de meringues inspirées des palais russes. De quoi finir le repas en beauté ! Comptez 120 euros pour ce dessert de 6/8 personnes. Plus d’informations sur Dalloyau.

La bûchette Céleste Ladurée

Pourquoi ne pas aussi parier sur des bûches individuelles ? C’est ce que propose Ladurée avec ces bûchettes Céleste signées Claire Heitzler. Celles-ci ont de quoi nous envoyer au septième ciel. Elles sont constituées d’un croustillant noisettes et amandes, de praliné noisette et de mousse à la noisette. Prix : 9,50 euros. Plus d’infos sur Ladurée.

La bûchette signature de Fauchon

Comme à son habitude, Fauchon met les petits plats dans les grands pour proposer une bûche d’exception. Cette année, elle nous invite au voyage : « À l’intérieur, le moelleux d’un pain de Gênes imbibé d’un léger sirop au citron et au gin répond au croquant du croustillant aux amandes. La vanille de Tahiti parfume une crème onctueuse tandis qu’une compotée de kumquat et un crémeux aux baies de genièvre vivifient le tout. Fragrances qui se prolongent dans le décor de jolis segments de kumquat et des petites billes de gelée de vanille et genièvre », décrit Fauchon sur son site. Comptez 12 euros pour une bûchette.

La bûche Lové Chocolat Praliné de Yann Couvreur

Pour Noël, le chef Yann Couvreur a imaginé une bûche en forme de petits renards endormis. Composition : mousse chocolat au lait aux noisettes, biscuit chocolat sans farine, praliné noisette, craquant gianduja. Ce dessert est tellement mignon que l’on n’ose pas plonger sa cuillère. Prix : 35 euros (5 personnes). Plus d’infos ici.

La bûche ultime de Pierre Hermé

Le meilleur pâtissier du monde, Pierre Hermé, signe cette année une bûche très chocolatée. Parfaite pour les amoureux du cacao. Composition : Biscuit viennois au chocolat, crème Chantilly au chocolat noir Pure Origine Bélize, District de Cayo, Plantation Xibun, éclats de chocolat noir à la fleur de sel, sablés Infiniment Chocolat, crème légère à la vanille de Madagascar. Pour déguster la bûche ultime de Pierre Hermé (6 personnes), comptez 71 euros. Retrouvez toutes les autres bûches de Pierre Hermé ici.

La Magik Car de Christophe Michalak pour Picard

Pour une bûche originale, direction Picard. Pour Noël 2017, l’enseigne et Christophe Michalak se sont associés pour créer une bûche glacée en forme de petite voiture. Chocolat blond, praliné, caramel, coco, passion… Telles sont les saveurs de ce dessert à savourer à 6. Prix : 29,50 euros.

La bûche délice des bois Thiriet

Du côté de chez Thiriet, on craque pour cette belle bûche avec ses petits champignons en chocolat blanc. Ce dessert est composé d’une mousse au citron, d’une compotée de framboises et d’un croustillant à la pistache sur un biscuit moelleux façon madeleine. La bûche (8 parts) est à 13,90 euros.

Le « Village Igloo » de Carte d’Or

Pour Noël, Carte d’Or a aussi décidé de nous gâter avec son « Village Igloo ». Il s’agit d’une bûche glacée fruits rouges, façon vacherin. À l’intérieur, on trouve une meringue, un sorbet framboise, un coulis de fruits rouges et une crème glacée parfum crème. Le tout recouvert d’un velours de chocolat blanc. Nous l’avons testée, et totalement approuvée. Cette bûche (6/8 parts) est idéale pour rafraîchir les papilles et digérer un repas souvent très copieux. Prix HT : 9,90 euros.

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème