Une carte pour connaître la qualité de l’air en Europe

Publié le 16 novembre 2017 à 18:40 Aujourd'hui | 786 vues

L’Agence européenne pour l’environnement (AEE) et la Commission européenne ont mis en ligne ce jeudi 16 novembre une carte interactive permettant de connaître heure par heure la qualité de l’air dans les régions et villes européennes.

L’air que nous respirons est-il bon ? Pour le savoir, il suffit de faire un petit tour sur Internet. Plusieurs plateformes renseignent sur la qualité de l’air extérieur, comme Airparif (Association de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France), Prev’Air ou encore AirVisual qui nous informe à l’échelle mondiale. Encore mieux, il sera bientôt possible de connaître le taux de pollution dans nos rues sur Google Maps. Depuis jeudi 16 novembre, l’Europe a elle aussi sa carte. Mise en ligne par l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) et la Commission européenne, celle-ci centralise heure par heure les données de plus de 2.000 stations de mesure en Europe.

Parmi les polluants nocifs pour la santé et pour l’environnement relevés : l’ozone troposphérique (O3), le dioxyde d’azote (NO2), le dioxyde de souffre (SO2), les particules PM10 et les particules fines PM2,5. Ces dernières ont provoqué le décès prématuré d’environ 400 000 Européens en 2014, selon un rapport de l’AEE publié en octobre. « Les utilisateurs peuvent agrandir la carte ou chercher une ville ou une région d’Europe afin de vérifier la qualité globale de l’air et les mesures par polluant. L’indice présente une évaluation globale pour chaque station de surveillance, grâce à un point coloré sur la carte », explique l’Agence européenne pour l’environnement. Le bleu clair signifie que la qualité de l’air est « bonne » et rouge foncé « très pauvre ». Sur la carte, si des points gris apparaissent sur l’Italie, la Grèce ou encore la Turquie, c’est que ces pays n’ont pas encore transmis leurs données. Au moment où nous écrivons ces lignes, nous pouvons voir que Rennes est colorée en rouge, à cause d’un taux de particules fines trop élevé. En cliquant sur chaque point, on peut aussi connaître les détails.

 « La pollution atmosphérique est un tueur invisible »

Selon Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l’AEE, « ces informations, accessibles à tous, constituent une base importante pour un dialogue ainsi que pour les décisions nécessaires pour préserver la santé des citoyens, surtout dans les villes », a-t-il souligné dans un communiqué. « La pollution atmosphérique est un tueur invisible. L’indice de la qualité de l’air est donc nécessaire afin d’informer les citoyens européens de la qualité de l’air qu’ils respirent dans leur quartier. Nous travaillons avec des villes, des régions, des pays et le secteur industriel afin de nous attaquer aux sources de cette pollution, un cocktail qui provient des usines, des habitations et de l’agriculture, et pas uniquement des transports. Nous devons tous travailler ensemble à améliorer la qualité de l’air », a ajouté Karmenu Vella, commissaire européen chargé de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche.

La carte est disponible ici.

Justine Dupuy

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème