Certaines inventions zéro déchets permettent d’éviter le recyclage

Publié le 28 juin 2019 à 12:02 Ma vie zéro déchet | 400 vues

Mieux que le recyclage, éviter les déchets au maximum est l’une des meilleures solutions pour préserver l’environnement de façon autonome.

Les innovations dans les techno-sciences appliquées à l’écologie peuvent se révéler particulièrement efficaces lorsqu’il s’agit, non pas de réduire les déchets, mais de les supprimer totalement. Certaines start-ups et entreprises redoublent d’inventivité pour améliorer notre impact sur l’environnement y compris au niveau individuel dans des domaines aussi variés que l’énergie, l’alimentation, les emballages ou le textile.

Notpla

Aurait-on imaginé manger de l’eau il y a quelques années ? Peut-être pas. Et si le terme « manger » se révèle quelque peu abusif, les bulles d’eau Ooho représente tout de même une petite révolution dans le domaine de l’emballage. Le principe, un petit sachet comestible à la texture du plastique qui éclate une fois en bouche. Créé par la petite entreprise Skipping Rocks labNotpla est bien loin d’une composition plastique. Le matériau breveté se constitue d’algues et de plantes et a demandé plusieurs années de recherche et développement pour être rendu fiable et viable économiquement. Dors et déjà sorti des laboratoires et produit à la chaîne grâce à une machine, le Notpla ne sert plus qu’à emballer l’eau, mais peut désormais remplacer les emballages à usage unique dans de nombreux domaines. Le contenant comestible emballe, tous types de boissons (cocktails, sodas, boissons sportives), des sauces et permet de remplacer le plastique classique sur les cartons étanches très utilisés dans le secteur alimentaire.

Le succès pointe son nez pour Skipping Rocks Lab. Après plusieurs levées de fonds couronnées de succès, l’équipe semble avoir plus d’un tour dans son sac. Après les bulles diverses et variées, le Notpla sera utilisé comme matériau pour les filets de fruits, des sachets pour des produits non-alimentaires ou encore des films thermoscellables.

Les composants du Notpla ©

 

Biopack

L’emballage alimentaire demeure sûrement l’un des plus gros défis de la transition écologique et de plus en plus de solutions voient le jour pour le relever. Il manque toutefois souvent, l’investissement de départ qui fait décoller un produit innovant. Imaginer que le recyclage serait l’alpha et l’oméga de l’écologie est illusoire. Le processus demeure toujours coûteux, complexe et ne redonne vie que partiellement aux matériaux. Le biopack du designer Georges Bosnas constitue en soi une petite prouesse. Faisant office de boite à œufs, le contenant est composé de pâte à papier, de farine, d’amidon et de légumineuses biologiques. Après la consommation des œufs, le biopack est conçu pour se planter dans votre jardin, permettant la pousse de plantes vertes et la fertilisation du sol de votre jardin grâce à la composition de la boite riche en divers minéraux.

Le biopack ©

 

Nano Cure Technology

Le textile est peut-être l’une des industries les plus polluantes et où la règle d’or est l’obsolescence par la mode qui change en permanence et par la qualité générale médiocre. La Nano cure technology n’adhère pas vraiment à cette philosophie. Il s’agit d’un nylon résistant et imperméable à base de ripstop, tissu utilisé pour la confection des parachutes, qui a la capacité de cicatriser en se frottant. Dans le cas où il vous arriverait de vadrouiller sur des chemins tortueux, un trou est d’habitude vite arrivé. Avec cette technologie, vous ne serez pas épargné des trous. En revanche, il faudra simplement frotter les deux côtés du tissu pendant une dizaine de secondes pour que le trou disparaisse totalement. Même si le vêtement ne peut réparer que des perforations plutôt mineures, le potentiel de cette technologie développée par la marque Imperial Motion reste très intéressante pour une industrie du textile plus durable.

Nano Cure Technology ©

Cleancup

C’est peu dire que les fontaines à eau sont des petites bombes écologiques avec selon l’ASEF (Association Santé et Environnement) 4,73 milliards de gobelets dans les déchetteries françaises et environ 50 milliards en Europe. Subsiste un problème, la très grande majorité d’entre eux est presque impossible à recycler. C’est d’après ce bilan que se crée Cleancup à l’initiative d’Eléonore Blondeau. Cleancup est avant tout une fontaine à eau et une machine de distribution, de collecte et de lavage de verre délivrés avec un euro de consigne. Les verres réutilisables sont également conçus pour y verser du café. Exit donc les gobelets en plastique. Pour l’heure, la machine est implantée dans 20 établissements en France. Cleancup loue ses fontaines pour environ 100 euros par mois pour un engagement de 3 ans. Initiative d’avenir, Cleancup permet de supprimer les gobelets à usage unique qui feront l’objet d’une interdiction à partir de 2020. Autant prendre de l’avance.

La fontaine à eau design et écolo Cleancup ©

Martin Dawance

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème