Ces innovations qui changeront les villes

Publié le 18 juin 2019 à 10:07 Made in France | 390 vues

Le salon de l’innovation futur.e.s nous a permis d’imaginer à quoi la ville de demain pourrait ressembler. Sécurité et durabilité de l’immobilier, qualité de l’air, autant de thèmes sur lesquels l’innovation française se penche pour rendre l’environnement citadin plus durable.

Le 14 juin 2019 se déroulait le festival de l’innovation Futur.e.s dans le 13e arrondissement de Paris au mobilier national des Gobelins. Des dizaines d’inventeurs et entrepreneurs se rassemblent à cette occasion avec comme point d’achoppement le numérique et la transition écologique. Avec ces prérogatives, les participants de cette édition ont notamment présenté de nombreux projets pour améliorer la vie citadine de façon concrète. Réponse Conso est allé à la rencontre de ceux qui pourrait bien transformer la ville de demain.

Sitowie : Prévoir la maintenance

Du haut de son année d’existence, Sitowie pourrait révolutionner le domaine du BTP qui souffre d’un problème de plus en plus prégnant. Si globalement les coûts de construction ont baissé, il est difficile de prévoir ce que coûtera la maintenance. Et pour cause, la qualité a bien souvent baissé avec les prix depuis 15 ans. L’idée de la start-up : estimer le coût global d’une construction en incluant la maintenance qui représente en réalité 80 % de ce qui sera dépensé pour un bâtiment. Sitowie a donc programmé un logiciel de prédiction des dégradations dont les caractéristiques nombreuses et précises ont été enregistrées au préalable. En résulte une modélisation 3D du bâtiment comprenant les dégradations futures. La modélisation permet par la suite de mettre en place des mesures préventives qui coûteront beaucoup moins chères que des réparations de dernière minute.

L’actualité de ces dernières années a d’ailleurs rendu très pertinente ce type d’initiatives avec l’effondrement du pont Morandi de Gênes ou plus récemment l’écroulement d’un immeuble à Marseille. Le projet Sitowie pourrait essentiellement intéresser les bailleurs sociaux pour estimer les coûts d’un parc immobilier, mais aussi les particuliers : « Lorsque vous achetez une maison à crédit, vous pouvez hésiter entre plusieurs biens, il parait dans ce cas impératif d’estimer lequel demandera le plus d’entretien. » explique Pauline Koch, fondatrice de Sitowie à Réponse Conso. Autre problème majeur du secteur du BTP, la pénurie de matériau de construction :  » En créant Sitowie, je voulais participer à une forme de transition du domaine de la construction vers un modèle plus durable » raconte l’entrepreneuse plaidant la cause de bâtiments à longue durée de vie pour éviter de détruire et reconstruire en permanence. 

La jeune entreprise qui compte environ cinq personnes à l’heure actuelle apporte un outil essentiel pour les infrastructures de nos villes tant au niveau environnemental que sécuritaire.

Faircity : La pollution comme vous ne l’avez jamais vue

La pollution constitue sûrement le premier thème qui vient à l’esprit du citadin en terme de développement des villes du futur. Bien qu’il soit pour l’heure difficile d’en venir à bout, il sera peut-être possible de ne pas croiser sa route. C’est en tout cas l’objectif du logiciel Faircity développé par Aria Technologies. Ce service de simulation numérique 3D évalue la qualité de l’air d’une ville avec une précision inédite. Alors que quelques sites et applications permettent d’avoir une vague idée des zones de pollution d’une ville, Faircity propose de donner des prédictions à 3 m de résolution.

Concentration en oxyde d’azote à Paris. ©Aria technologies

Concentration en microparticules dans le quartier de la tour Eiffel ©Aria technologies

Pour ce faire, l’équipe d’Aria Technologies a croisé les données d’Airparif, de l’IGN (Information Géographique et Forestière) permettant d’intégrer à ses prévisions la forme de chaque bâtiment parisien, des jardins ainsi que de la Seine, et bien sûr du vent er de la météo en temps réel. « Pour faire fonctionner notre modélisation pendant 24 heures, nous faisons tourner 6 000 processeurs pendant 4 heures. » précise le directeur technique d’Aria Technologies, Claude Derognat à Réponse Conso. Le traitement d’une telle quantité de données demande en effet beaucoup de puissance pour enfin offrir une carte de la pollution urbaine d’une précision inégalée. Le projet donnera donc la possibilité aux pouvoirs publics de mieux déterminer les zones à risque et agir en conséquence. En amont, il permettra au simple citoyen de configurer des trajets avec le moins de pollutions possibles. Client potentiel : l’Île-de-France, selon le Claude Derognat. On verra alors peut-être une application encore plus précise que celles déjà disponibles pour nos téléphones.

Le salon Futur.e.s remplit donc ses promesses en rassemblant les meilleures innovations françaises du moment pour à la fois faciliter la transition écologique, mais aussi rendre la vie des citoyens plus saine.

 

Martin Dawance

Surprise

Zéro déchet : comment faire son démêlant maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème