Chine : un radiotélescope géant pour détecter la vie extraterrestre

Publié le 5 juillet 2016 à 14:33 Pop culture | 811 vues

La Chine vient d’annoncer la fin de la construction du plus grand radiotélescope du monde, baptisé FAST. Il aura pour mission, entre autres, de rechercher la vie extraterrestre.

La Chine veut détecter les extraterrestres. Et pour cela, elle y a mis les moyens en construisant le plus grand radiotélescope du monde, dont la dernière pièce a été fixée le 3 juillet dernier, nous apprend l’agence de presse Chine Nouvelle et dont rapporte Europe 1. Baptisé FAST, ce dernier a été installé dans la province montagneuse de Guizhou, une région pauvre du Sud-Ouest du pays. Ce radiotélescope illustre la hauteur des ambitions en matière de recherche spatiale de Pékin puisqu’il possède une ouverture de 500 mètres. Il détrône ainsi largement tous les autres radiotélescopes dont celui d’Arecibo à Porto Rico, qui ne fait « que » 305 mètres de diamètre. D’où son nom FAST (Five Hundred Meter Aperture Spherical Telescope). Pour vous faire une idée, sa taille représente l’équivalent de 30 terrains de football.

« Mieux comprendre l’origine de l’univers »

Ce monstre sera exploité pour diverses missions, y compris pour « chercher de nouveaux objets inconnus pour mieux comprendre l’origine de l’univers et encourager la recherche mondiale d’une vie extraterrestre », a déclaré à Chine nouvelle, Zheng Xiaonian, le responsable adjoint de l’Observatoire national d’Astronomie des sciences. Il aura également pour mission de rechercher les fameuses ondes gravitationnelles (prouvées récemment), sonder la présence d’hydrogènes dans les galaxies lointaines ou encore repérer les pulsars, des étoiles qui tournent sur elles-mêmes et qui émettent un rayonnement électromagnétique très puissant.

La construction du radiotélescope aura duré près de 5 ans et aura nécessité un budget de 1,2 milliard de yuans, soit environ 160 millions d’euros, et près de 4 500 panneaux triangulaires. Un peu plus de 9 000 habitants de la région ont dû également être relocalisés. FAST devrait être opérationnel en septembre prochain mais des tests devraient être effectués prochainement.

Le programme spatial est une des priorités de Pékin. La Chine ambitionne d’envoyer un homme sur la Lune en 2036, voire sur la planète Mars, et de mettre en orbite sa propre station spatiale.

Marine VAUTRIN

Surprise

Dites stop au harcèlement par SMS

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème