L’étoile de Donald Trump sur Hollywood Boulevard emmurée

Publié le 22 juillet 2016 à 9:00 Pop culture | 977 vues

Donald Trump, le candidat républicain à l’investiture américaine, fait beaucoup parler de lui en ce moment. Pour le plus grand bonheur des artistes qui s’inspirent de lui…

Ces derniers temps, la famille Trump fait beaucoup parler d’elle. Il y a quelques jours, lors de la Convention républicaine de Cleveland, Melania Trump, la femme de Donald, candidat républicain à l’investiture américaine, a prononcé un discours de soutien à son mari. Sauf que ce dernier a été plagié sur celui prononcé en 2008 par l‘actuelle Première dame des États-Unis, Michelle Obama. Cette fois, ce ne sont pas les déclarations provocantes de celui-ci qui ont attiré notre attention, mais une œuvre d’un artiste qui a souhaité réagir à sa manière en réponse à une de ses (nombreuses) déclarations sulfureuses.

L’un des projets de la campagne de Donald Trump est de construire un mur le long de la frontière des États-Unis avec le Mexique pour empêcher toute immigration illégale. S’il est élu, cette initiative serait obligatoirement payée par les Mexicains, soit un coût qui s’élèverait à 8 milliards de dollars. Son « rêve » s’est en quelque sorte réalisé grâce à un artiste provocateur du nom de Plastic Jesus.

Ce dernier a entouré, mardi 19 juillet au soir, l’étoile de Donald Trump, sur le Hollywood Walk of Fame à Los Angeles, de mini-murs de 15 centimètres de haut dotés de fils barbelés. Des petites pancartes jaunes étaient collées par-dessus, indiquant « Keep out » (« Restez dehors », en français). L’artiste provocateur a ironisé de la situation en indiquant sur son compte Twitter : « J’ai construit et payé le mur moi-même. Pas d’argent mexicain ». Mais les murs autour de l’étoile ont été retirés le lendemain.

La coiffure de Donald Trump inspire elle-aussi

Plastic Jesus n’est pas le seul à s’être inspiré de Donald Trump. Deux autres artistes ont également surfé sur l’actualité américaine pour présenter leur oeuvre qui représente curieusement le milliardaire américain…

On savait que la chevelure de Donald Trump était sujette à de nombreuses remarques et moqueries, mais on ne se doutait pas qu’elle pouvait être une source artistique. Les artistes Doug Cameron et Tommy Noonan ont créé une hutte en paille représentant la coiffure du candidat républicain qu’ils ont appelé Trump Hut (la hutte Trump). Celle-ci, conçue à New York est exposée à Cleveland. Elle permettra aux électeurs de s’interroger sur la division des richesses en Amérique.

Une oeuvre pro-Trump ?

L’artiste Doug Cameron explique son intention : « On voulait mettre en avant la division grandissante entre les richesses en Amérique et on a décidé de créer une structure à l’opposé de la Trump Tower. La Trump Tower est un bâtiment plutôt opulent, la hutte Trump est petite. On voulait apporter notre petite contribution afin de nous recentrer sur les inégalités de richesse parce qu’on pense que c’est ce qui peut peser dans la balance des électeurs indécis. Qu’ils soutiennent Trump ou qu’ils soient démocrates, on veut qu’ils réfléchissent : voulons-nous que ça s’aggrave ou que ça diminue ? Et quelles mesures pour telle ou telle direction ? On a pensé que c’était une image parlante », déclare-t-il à l’AFP.

La Trump Tower est un gratte-ciel de 58 étages, située à New York et développée par Donald Trump lui-même (avec l’association de AXA Assurances). Elle mesure 202 mètres de haut.

« L’idée c’était de faire rire les gens et on voit que les républicains et les démocrates y parviennent. On ne voulait pas diviser les gens comme les manifestations le font », ajoute-t-il.

Alors ces œuvres vont-elles faire pencher en faveur de Donald ?

Roumaissa Benahmed

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème