Comment associer les légumes aux potagers ?

Publié le 6 mai 2019 à 11:00 Jardin et potager | 407 vues

Le potager a parfois besoin d’un coup de pouce pour optimiser son rendement. Une des façons de s’y prendre consiste en l’association de plusieurs plantes.

Planter un potager requiert quelques techniques qui confinent parfois au druidisme et à l’alchimie. Certains légumes et fruits peuvent à ce titre tirer un grand bénéfice de leur voisin de terre. On note ainsi des associations très fructueuses. La règle de base demeure encore et toujours de privilégier une certaine variété dans vos légumes et dans leur emplacement, il n’est en effet pas forcément idéal de mettre toutes vos tomates au même endroit. La raison est simple, une maladie ou les nuisibles pourraient venir à bout de la plupart d’entre elles par effet de contagion. Outre cette règle de diversification, il est important de retenir certains usages du travail de la terre.

En premier lieu, gardez à l’esprit que les ombellifères (carotte, panais, céleri, fenouil cerfeuil, etc.) se portent mutuellement secours. Les légumineuses qui rassemblent toutes les plantes dont les fruits proviennent de la gousse apportent de l’azote à la terre permettant d’aider le développement des cucurbitacées. Une association célèbre consiste également en la plantation du maïs avec des haricots qui grimperont sur la tige tout en tapissant la base de ces deux plantes de plants de courge dont les feuilles qui présentent des pics à leurs extrémités éloignant les petits animaux parasites.

Protéger ses légumes fragiles 

Parmi les protecteurs de la tomate, ce petit fruit fragile, on compte de nombreuses herbes comestibles comme le basilic, la ciboulette, le céleri ou le persil. La pomme de terre s’accompagne bien de coriandre, de pois, d’aubergines ou de choux. Autre légume classique, les carottes aiment la laitue, les poireaux, le romarin ou la sauge. La laitue, incontestablement populaire, s’associe bien aux radis, aux fraises et aux concombres

Il reste de bon aloi de planter des fleurs entre les rangées de légumes afin d’attirer les nuisibles sur elles plutôt que sur vos légumes. Autrement, les fleurs peuvent aussi privilégier la multiplication des insectes férus de pollen. Dernier point sensible : l’association des liliacées (tulipes ou lices) et des légumineuses, ces deux familles se détruiront mutuellement.

Martin Dawance

Surprise

Handiplanet : la première plateforme collaborative pour voyager sereinement

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème