Comment faire une raclette zéro déchet ?

Publié le 20 décembre 2018 à 9:51 Ma vie zéro déchet | 806 vues

Contenir ses déchets d’une année dans un petit bocal, tel est l’objectif de Marine. Depuis le mois de février, notre responsable éditoriale fait la chasse à ses détritus et expérimente de nombreuses alternatives pour atteindre le (presque) zéro déchet. Cette semaine, elle vous donne ses astuces pour faire une raclette « zero waste ».

À la fois conviviale et réconfortante, la raclette est un incontournable de l’hiver. Comment ne pas succomber au fromage coulant sur des pommes de terre accompagnées de charcuterie ou de petits légumes grillés ? Rien que d’y penser, mon estomac fait des gargouillis. Pour la petite histoire, la tradition de la raclette remonterait au Moyen Âge. À cette époque, les paysans ne la dégustaient pas en hiver mais en été, quand ils emmenaient paître leurs vaches. On ne parlait pas encore de raclette, mais de « fromage rôti ». Ils faisaient fondre une demi-meule de fromage devant un feu de bois et raclaient ensuite la surface fondue du fromage pour la manger avec du pain et des pommes de terre. C’est ainsi qu’est apparu le nom raclette, en référence à l’action de racler le fromage. La raclette s’est ensuite démocratisée dans les années 1970 grâce à l’invention de l’appareil à raclette.

Une raclette zéro déchet, c’est facile !

Chaque année, je ne résiste pas à une bonne raclette avec mes proches. Le hic ? Les déchets ! Dans les grandes surfaces, le fromage et les charcuteries sont emballés dans du plastique, les pommes de terre dans des vieux filets, etc. Comment faire alors une raclette version zéro déchet ? C’est très simple. Suivez le guide.

  • Les pommes de terre : en vrac. Pour les transporter, on oublie les sacs en papier et on prend un sac en tissu. Les patates étant grosses, je vous conseille de prendre un tote bag. Faites toutefois attention au moment de la pesée. Pensez à faire peser au préalable votre sac à vide pour pouvoir déduire ensuite son poids. Idem pour les légumes si vous souhaitez faire une raclette végétarienne : utilisez vos petits sacs en tissu.
  • Le fromage : direction le fromager. Apportez vos boîtes alimentaires et demandez à votre commerçant de mettre directement les tranches de raclette dans vos contenants. Ici aussi, pensez à faire peser vos boîtes à vide. Pour le fromage, je vous conseille de prendre la Raclette de Savoie. Ce fromage présente des qualités uniques : une texture douce et souple, un goût typé et équilibré sans être trop salé. Depuis le 27 juillet 2017, la Raclette de Savoie bénéficie d’ailleurs d’une Indication Géographique Protégées (IGP). Un signe de qualité !
  • La charcuterie : direction le boucher/charcutier. Demandez-lui de mettre les tranches de jambon et de saucisson directement dans vos contenants.
  • Les cornichons : sans le petit égouttoir en plastique ! Acheter des cornichons en vrac ?  Mission presque impossible. Si vous aimez déguster votre raclette avec des cornichons, choisissez un bocal en verre non doté d’un panier en plastique à l’intérieur. Le pot pourra ensuite être réutilisé pour contenir du riz, des pattes ou de la semoule par exemple.

Pour éviter le gaspillage, pensez à acheter ces aliments en quantité raisonnable. S’il vous reste des pommes de terre, vous pouvez les garder pour en faire une purée, un gratin ou encore une tortilla. Même chose avec la charcuterie. Avec le jambon, vous pouvez faire des cakes salés, les incorporer dans une tarte ou un gratin. Les recettes anti-gaspi ne manquent pas. Les pelures de pommes de terre, si vous les enlevez, iront au compost.

Vous n’avez pas d’appareil à raclette ? Ne l’achetez pas neuf mais d’occasion. Sur Internet, vous trouverez votre bonheur. Vous pouvez aussi le louer. De nombreuses plateformes proposent ce type de machine à la location. Encore mieux : faites-le vous prêter ! Demandez à vos amis et vos proches s’ils n’ont pas un appareil. Sinon, n’hésitez pas à solliciter vos voisins. Pour les plus timides, il existe même des sites spécialisés qui mettent en relation des habitants d’un même quartier. Sur ces derniers, certains internautes proposent leur appareil à raclette.

Marine VAUTRIN

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème