Une consultation publique pour protéger et développer le littoral

Publié le 2 février 2018 à 9:48 Aujourd'hui | 658 vues

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a lancé une consultation publique afin d’obtenir des propositions pour protéger les différents littoraux français tout en développant des activités économiques. Celle-ci est ouverte à tout le monde jusqu’au 25 mars 2018.

L’économie maritime représente pas moins de 500 000 emplois en France, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire. Quant aux secteurs des énergies renouvelables et de l’aquaculture, ils sont en pleine expansion. Cependant, développer l’activité économique sans mettre à mal le littoral et la biodiversité est un dilemme pour le gouvernement. C’est pourquoi, dans le cadre de la Stratégie nationale pour la mer et le littoral adoptée en février 2017, le ministère de la Transition écologique et solidaire a lancé depuis le 25 janvier 2018 une consultation publique. Cette stratégie vise à « garantir le bon état écologique et une meilleure valorisation économique et sociale de la mer et du littoral ». Le public a donc jusqu’au 25 mars 2018 pour « formuler des propositions argumentées pour chaque façade maritime », à savoir la Manche Est – mer du Nord, le Nord Atlantique – Manche Ouest, le Sud Atlantique et la Méditerranée. Une procédure similaire sera organisée pour l’Outre-mer ultérieurement.

Des contributions soumises à des votes

Pour apporter sa contribution, il suffit de se rendre sur le site du ministère ici, de se créer un compte (ou utiliser son compte Facebook, Twitter ou Google+), de choisir une des quatre zones géographiques puis de cliquer sur « Je participe en ligne ». Quatre thèmes de réflexion vont ainsi s’afficher, notamment sur la protection de l’écosystème, l’économie ou encore les risques environnementaux. Certaines régions peuvent avoir des spécificités comme dans le Nord où il est possible d’apporter sa contribution pour trouver « les conséquences possibles du Brexit et comment y faire face ». Chaque thème est construit autour d’une à cinq questions. Pour y répondre, il suffit de cliquer sur l’une d’elles puis sur « Ajouter ma contribution ». Toutes les contributions font l’objet d’un vote positif « + » ou négatif « – » et peuvent être commentées. Pour l’heure, il y a déjà 207 idées et 1040 votes. Des ateliers sont également proposés dans chacune des régions durant la durée de la consultation. Un simple formulaire suffit pour l’inscription. Attention, le nombre de places est limité à 50 personnes maximum. Si le nombre dépasse ce plafond, les participants seront tirés au sort en respectant des règles de parité qui sont le sexe et la répartition égale entre les classes d’âge.

Suite à cette consultation, l’ensemble des contributions fera l’objet d’une synthèse en avril, avant d’être transmise aux Conseils maritimes de façade. Ces derniers s’appuieront dessus pour élaborer des projets de documents stratégiques de façade qui seront ensuite soumis, par voie électronique, à une consultation finale au second semestre 2018. Ces stratégies de façade maritime devraient ainsi être adoptées en avril 2019 et donneront lieu à l’élaboration d’un plan d’action et d’un dispositif de suivi d’ici 2021.

Marie Bascoulergue

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème