Du cuir biodégradable à base de champignons

Publié le 21 août 2016 à 11:00 Demain | 2119 vues

On connaissait le cuir de vachette ou d’origine porcine, mais la tendance se tourne désormais vers des alternatives végétales et plus naturelles, comme le cuir à base d’ananas. La dernière en date : le cuir à base de champignons !

Beaucoup voient en le champignon un simple ingrédient à cuisiner mais pour Sophia Wang, cet aliment est bien plus que cela. Directrice générale et cofondatrice de MycoWorks, celle-ci a eu l’idée, avec son associé l’artiste californien Philip Ross, d’utiliser ce végétal comme alternative au cuir.

Tout est parti des œuvres d’art de ce dernier, qu’il réalisait à partir d’alliés fongiques. La start-up américaine, basée à San Francisco, a souhaité développer l’utilisation des champignons en proposant des briques, des meubles et des matériaux à base de celui-ci, rapporte le site TechInsider. Ils se sont donc tournés vers le secteur du bâtiment pour leur proposer une option différente et surtout plus naturelle que le béton. Mais devant la difficulté de la branche, ils ne produisent que du cuir biodégradable et à faible empreinte carbone. « Redéfinir le cuir », voilà ce qui va devenir leur slogan. Un matériau durable et écologique : ils ont tout bon !

Comment le champignon est-il transformé en cuir ?

C’est précisément le mycélium, la partie végétative du champignon qui est utilisée pour créer du cuir. Celui-ci, filamenteux, est cultivé dans du substrat composé de déchets organiques. Il pousse dans un moule et crée un réseau de fibres. Il est ensuite séché et passé au four afin de tuer tous les organismes présents.

Un partenariat a été réalisé avec de prestigieuses universités américaines telles que Stanford, Columbia et Berkeley pour réussir à manipuler le mycélium, de façon a donner n’importe quelle texture et surtout former de nombreux motifs.

L’eau et les énergies utiles pour le cuir d’origine animale à l’élevage sont ici économisées. De plus, seules quelques semaines sont nécessaires pour produire la matière alors qu’avec des peaux animales, il faut attendre trois années.

Une commercialisation en 2017

Le cuir de champignons, en remplacement du cuir animal et de mousses de chaussures : c’est le projet que souhaite développer MycoWorks. Un accord a d’ailleurs été passé avec des fabricants de chaussures pour commercialiser des produits en 2017. Des prototypes verront le jour d’ici la fin de l’année.

En Indonésie, une entreprise du nom de Mycotech a, elle aussi, mis au point ce type de procédé : un matériau innovant à base de champignon. Une véritable alternative aux peaux animales, idéal pour les végétariens ou végétaliens !

cuir champignon

Raphaël BESNARD

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème