De « Sacrées Paires » de bretelles pour sensibiliser sur les cancers masculins

Publié le 17 novembre 2017 à 10:10 Aujourd'hui | 703 vues

En lien avec la journée internationale de l’homme qui se déroule chaque 19 novembre, la marque de bretelles made in France Upsilon a décidé de s’engager contre les cancers masculins. Pour chaque paire de bretelles vendue, 5€ sont reversés à l’association Cerhom durant tout le mois de novembre.

En France, le cancer est l’une des premières causes de mortalité chez les femmes et les hommes. Chez ces derniers, c’est celui de la prostate qui est le plus redouté. Chaque année, environ 60 000 nouveaux cas sont diagnostiqués, ce qui en fait la troisième cause de décès chez les hommes et le premier cancer masculin. C’est notamment pour cette raison qu’a été instaurée la journée internationale de l’homme, le 19 novembre, afin de faire parler de ce sujet encore trop tabou. Cette année, la start-up française Upsilon s’est engagée auprès de l’association des personnes touchées par les cancers masculins, Cerhom, pour parler « Sacrées Paires ». « Comme nous commençons à avoir une petite notoriété on a voulu l’utiliser pour aider l’association », nous explique Antoine, l’un des fondateurs d’Upsilon. « Notre but était de parler d’un problème grave en dédramatisant le sujet », poursuit-il.

Concrètement, durant tout le mois de novembre, 5€ sont reversés à Cerhom pour chaque paire de bretelles vendue. Cet argent permettra de financer la recherche et d’accompagner les malades. Pour l’heure, Upsilon ne fait que « donner un coup de main », aucun partenariat n’est acté. Cependant « s’allier à une autre association en novembre prochain est totalement envisageable », explique Antoine. « Je ne vois pas pourquoi on le ferait l’année de notre lancement et plus après ».

Des bretelles 100% made in France

On a tous l’image de notre grand-père avec des bretelles. Ces dernières sont souvent considérées comme vieillottes et ringardes. C’est d’ailleurs le constat qu’a pu faire Antoine. Afin de les remettre au goût du jour, il a décidé de créer lui-même des bretelles, mais avec la particularité d’élaborer une collection pour hommes, femmes et unisexes. « On a voulu s’adresser à tout le monde. D’ailleurs ça fonctionne puisque 25% de nos ventes sont des bretelles pour femmes », s’enthousiasme Antoine. Selon le fondateur, ces bretelles sont vues par ces dames comme « un accessoire de mode à part entière ». « Cela permet de se démarquer et d’être originale », explique-t-il. Pour pouvoir les vendre sur Internet, il a fait appel à son frère Baptiste puis, à eux deux, ils sont partis à la recherche d’un fabricant. C’est un artisan de Fougères (Bretagne), là où vivent les deux frères, qui a obtenu leurs faveurs. Les bretelles sont donc 100% made in France.

Afin de « se faire connaître et de créer un petit buzz », Antoine et Baptiste ont eu l’idée de communiquer de façon décomplexer en utilisant le slogan « Une Sacrée Paire » ainsi que des noms de bretelles originaux. Comptez 49€ pour une paire de Roupettes, de Roubignoles, de Burettes ou encore de Valseuses (modèles hommes) et 44€ pour des Jumelles, des Bossoirs et des Gaillardes (modèles femmes). Concernant les prochains coloris, « nous comptons étoffer notre collection d’ici à la fin de l’année avec un nouveau modèle pour les fêtes », annonce Antoine. « Il y en aura un unisexe qui sera rouge et bleu marine, un pour femmes en noir et gris avec un cuir argenté et enfin un dernier pour les hommes en vert bouteille et camel », poursuit-il. Pour les enfants, rien de prévu avant fin 2017, il faudra sûrement attendre « courant 2018 ».

 

Marie Bascoulergue

Surprise

Une semaine après la France, Loop arrive aux USA

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème