Dépassements d’honoraires en clinique : les patients vont avoir mal à leur porte-monnaie

Publié le 28 décembre 2016 à 15:42 Aujourd'hui | 942 vues

À compter du 1er janvier 2017, les dépassements d’honoraires vont être moins bien remboursés par les mutuelles.

Si vous pensiez avoir eu une mauvaise année, celle de 2017 ne s’annonce pas meilleure pour votre portefeuille. Si vous vous faites opérer en clinique, il faudra débourser encore plus. Les complémentaires santé vont en effet abaisser le plafond de remboursement des dépassements d’honoraires, dans le cadre de la réforme dite des « contrats responsables ». Les remboursements avaient déjà été plafonnés à 125% du tarif de la Sécurité sociale en avril 2015. Mais à compter du 1er janvier 2017, le plafond sera abaissé à 100%. Une baisse assez importante qui augmente le reste à charge pour les patients. Les factures risquent d’être donc très salées, d’autant que de nombreuses opérations pratiquées dans les cliniques privées occasionnent des dépassements. Ceux-ci sont d’ailleurs de plus en plus fréquents, alerte 60 millions de consommateurs qui publie une grande enquête dans son numéro de janvier 2017.

4 millions d’opérations ont donné lieu à un dépassement en 2015

En 2015, sur les 14,5 millions d’actes médicaux réalisés en clinique, 4 millions ont donné lieu à un dépassement d’honoraires. C’est-à-dire que leurs facturations étaient supérieures au tarif fixé par la Sécurité sociale, indique 60 millions de consommateurs qui s’est appuyé sur les données de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) pour mener cette étude en partenariat avec le site 66 millions d’impatients. Au total, près de 867 millions d’euros de dépassements d’honoraires ont été facturés dans les cliniques en 2015, contre 70 millions dans les hôpitaux publics. « Un montant en hausse de 30% depuis 2011 ».

Chirurgie de la cataracte, pose de prothèse de hanche, accouchement… Parmi les dix opérations les plus pratiquées en clinique, sept affichent un moyen supérieur à 100%, le nouveau plafond de prise en charge. Les trois interventions occasionnant les plus gros dépassements sont l’extraction de varices, l’opération du canal carpien et celle du ligament croisé du genou.

Par exemple, pour l’extraction des varices, le dépassement moyen est de 226 euros, alors que le tarif de la Sécu est fixé à 167 euros. Le patient devra donc payer de sa poche une charge de 59 euros, après remboursement par la Sécurité sociale et la complémentaire santé. Et cela peut être plus conséquent. « Cette somme peut grimper jusqu’à 333 euros dans les cas de dépassements les plus élevés (500 euros pour cette même intervention », note l’association qui révèle que les prix varient aussi d’une région à l’autre. Les dépassements sont plus fréquents et plus élevés à Paris, Strasbourg ou à Lyon.

« Plus encore qu’auparavant, les patients auront intérêt, avant de se faire opérer, à se renseigner sur les tarifs de leur chirurgien, afin de privilégier ceux qui pratiquent les prix les plus raisonnables », conseille 60 millions de consommateurs. Le mieux est de privilégier les praticiens installés en secteur 1, qui ne pratiquent pas de dépassements d’honoraires, ou ceux de secteur 2 qui ont adhéré au contrat d’accès aux soins, qui pratiquent des dépassements modérés. Pour les trouver, vous pouvez vous rendre sur Ameli.fr.

Justine Dupuy

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème