Les cotons-tiges bientôt interdits en France !

Publié le 4 août 2016 à 17:37 Aujourd'hui | 951 vues

D’ici 4 ans, vous pourrez dire adieu aux cotons-tiges. Suite à la loi biodiversité adoptée le 20 juillet dernier, ils ne seront plus proposés à la vente car ils polluent la mer et sont dangereux pour les animaux.

Qui aurait cru qu’un petit bâton en plastique pouvait être aussi polluant ? Le coton-tige, ce nettoyeur d’oreille inventé en 1923 par le Polonais naturalisé Américain Léo Gerstenzang, sera banni de notre salle de bain. Ils seront prohibés en France à partir du 1er janvier 2020, dans le cadre de la loi biodiversité adoptée en juillet dernier au Parlement.

Les cotons-tiges : ces déchets polluants

Cette interdiction ravit les médecins qui dénonçaient déjà les bâtonnets ouatés de provoquer des traumatismes au tympan, mais aussi certaines associations de protection de la nature qui voyaient en eux de véritables polluants. « Les cotons-tiges font en effet partie des déchets les plus présents dans les milieux aquatiques », affirme Antidia Citores, porte-parole de la fondation Surfrider Europe, au Parisien. « En 2015, nous en avons ainsi retrouvé pas moins de 16 226 dans les rivières ou sur les littoraux européens. Mis bout à bout, cela équivaut à trois tour Eiffel et demie ! »

La faute à qui ? Aux consommateurs qui effectuent, sans s’en rendre compte, des gestes aux conséquences graves pour l’environnement : « Beaucoup de gens jettent les cotons-tiges dans la cuvette des toilettes plutôt que dans la poubelle de la salle de bains », explique-t-elle. Dans les stations d’épuration, ceux-ci ne sont pas correctement traités et se retrouvent facilement jetés dans les rivières et la mer, diffusant ainsi des substances chimiques. Sans oublier qu’ils sont aussi dangereux pour la faune : « en plus, ils risquent de perforer les organes des oiseaux et des poissons qui les ingèrent. »

Une alternative est toutefois autorisée : les cotons-tiges biodégradables et compostables seront toujours proposés à la vente.

D’autres mesures seront également interdites d’ici 2020 : l’interdiction des crèmes exfoliantes à base de micro-billes en plastique, des insecticides tueurs d’abeilles ainsi que de la vente et de la possession d’espèces exotiques envahissantes.

Raphaël BESNARD

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème