DOVE s’engage contre les déchets plastiques

Publié le 24 octobre 2019 à 11:38 Demain | 423 vues

La célèbre marque de produits d’hygiène a annoncé changer les contenants de ces différentes gammes afin d’éliminer progressivement tous les plastiques non recyclables. Avec ces nouvelles mesures, Dove permettrait une économie, comparé à sa production actuelle, de 20 500 tonnes de plastiques vierges par an d’ici à 2025.

Le changement climatique s’accélère dangereusement et ce sont nos habitudes de consommation qui sont les premières responsables. Le culte du tout plastique est enfin terminé et les grandes marques s’emparent du sujet pour apporter des changements profonds dans leur conditionnement.

Ainsi, Dove, qui appartient au groupe Unilever, se lance dans l’économie circulaire du plastique avec son plan nommé ZÉRO PLASTIQUE | MEILLEUR PLASTIQUE | MOINS DE PLASTIQUE.

L’innovation au cœur de la nouvelle stratégie de DOVE

Dove indique ainsi que pour répondre à son premier axe « Zéro plastique », tous les emballages de ces pains de savons seront remplacés dès 2020 par d’autres matériaux alternatifs. La marque travaille par ailleurs à d’autres solutions pour l’emballage des multipacks des pains de savons, qui pour le moment n’a pas trouvé d’autres alternatives que du plastique non recyclable.

Par « Meilleur plastique », Dove entend développer sa recherche pour atteindre un objectif de 100 % de fabrication des contenants à base de 100 %s de plastique recyclé. La marque annonce ainsi être en mesure d’ici la fin d’année, ou en 2020 au plus tard, de livrer tous les marchés en Amérique du Nord et en Europe dans l’ensemble de ses gammes (Dove, Dove Men+Care, et Baby Dove) avec ces nouveaux plastiques PCR.
Il reste toutefois le problème des bouchons et des pompes : les techniques actuelles ne permettent pas d’utiliser du plastique de seconde main pour les fabriquer. Mais « Dove poursuit sa recherche d’alternatives lorsque l’utilisation de plastique recyclé n’est pas techniquement possible » précise le communiqué.

Enfin, son axe « Moins de plastique » concerne une technologie développée en interne : Dove mettra ainsi sur le marché des nouveaux sticks déodorants en acier inoxydable, réutilisables et rechargeables : minim™. La date de lancement n’est pas encore connue mais la marque précise « minim™ sera testée dans le cadre de l’initiative de la plate-forme LOOP™, un système d’achat inédit sans intermédiaires, qui minimise les déchets. »

Le groupe UNILEVER engagé pour la planète

Unilever, le géant mondial présent sur les marchés de la beauté et des soins personnels, des produits ménagers, de l’alimentation et des boissons, s’est attaqué au problème de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et de ses actions envers le développement durable à travers son Plan Unilever pour un mode de vie durable (USLP) qui s’est fixé trois grands objectifs :
– Aider plus d’un milliard de personnes à agir pour améliorer leur santé et leur bien-être d’ici 2020
– Réduire de moitié l’impact environnemental de ses produits d’ici 2030
– Améliorer les conditions de vie de millions de personnes d’ici 2020

Si le groupe s’est lancé dans de telles ambitions, ce n’est pas seulement pour des raisons d’images et de réputation : en effet, « les marques durables de l’entreprise connaissent un taux de croissance 46 % plus rapide que le reste du portefeuille et ont enregistré 70 % de la croissance de l’entreprise en 2017″. Aujourd’hui, il est plus profitable pour conquérir des parts de marché d’avoir une démarche responsable.

Ainsi, le pari du respect de la planète est clairement la meilleure stratégie à long terme.

Pour en savoir plus :
Le programme USLP d’Unilever

Hélène DESMAZURES

Surprise

Movember : un mois pour se faire pousser la moustache et faire des dons

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème