Du dioxyde de titane dans le dentifrice !

Publié le 2 avril 2019 à 18:08 Aujourd'hui | 567 vues

Une association dénonce, dans une enquête doublée d’une étude avec un laboratoire, la présence de dioxyde de titane dans de nombreux dentifrices. Cette substance sera pourtant bientôt interdite dans l’alimentation.

Et si la pâte à dents, comme diraient nos amis québécois, se révélait être tout le contraire de l’indispensable ? C’est ce que dénonce l’association « Agir pour l’environnement ». D’après une enquête publiée jeudi dernier, deux tiers des dentifrices contiendraient des substances dangereuses pour la santé. En cause, une substance en particulier, le dioxyde de titane (colorant E171) qui devrait être interdit dans l’alimentation par arrêté ministériel le 15 avril. Présent sous sa forme nano-particulaires, qui lui permettrait de traverser les barrières biologiques du corps, ce colorant nocif est également présent dans deux tiers des dentifrices vendus en France.

Des substances cancérigènes dans du dentifrice pour enfant

L‘association a passé au crible 408 dentifrices dont 59 pour enfants que l’on retrouve aisément en grande surface, dans les pharmacies et magasins bio. En résulte que le dioxyde de titane se retrouve dans 271 dentifrices dont 25 bios, et qu’un dentifrice sur deux pour enfants en contiendrait également ! Pour couronner le tout, les dentifrices concernés ne mentionnent pas le fait que la substance est sous forme de nano-particules, ce qui est exigé par le règlement européen.

Image des nano-particules dans le dentifrice « Signal kids goût fraise ». Selon l’étude menée en collaboration avec le laboratoire national de métrologie et d’essais, ce dentifrice ne contiendrait pas moins de 47 % de ces nanoparticules !

Pour Magali Ringoot responsable de la campagne chez Agir pour l’environnement : « Il est incohérent de tolérer le dioxyde de titane dans les dentifrices alors qu’on l’interdit dans l’alimentation« . À raison puisque la muqueuse en contact avec le dentifrice est par définition perméable et fragile. 

Quels sont les dangers liés au dioxyde de titane ?

Alors que cette substance est utilisée essentiellement pour ses propriétés de pigmentation blanche, une étude de l’INRA datée de janvier 2017 démontrait des atteintes au système immunitaire intestinal et la provocation de lésions précancéreuses dans le côlon notamment. Des risques largement amplifiés sous la forme nano-particulaires. 

Par conséquent, à la lumière de ces informations inquiétantes, il est important de rappeler que lors du lavage des dents le facteur de propreté vient très largement du brossage plutôt que du dentifrice que l’on utilise probablement à trop grande dose.

L’association « Agir pour l’environnement » vous a mâché le travail en publiant la liste de tous les dentifrices incriminés sur son site.

Martin Dawance

Surprise

Notre-Dame de Paris : histoire de sa construction

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème