Electricity map : quel pays européen émet le plus de CO2 ?

Publié le 28 décembre 2016 à 19:44 Demain | 2478 vues

Tomorrow, une organisation danoise, a développé une carte interactive permettant de connaître en temps réel la production d’électricité et les émissions de CO2 générées de chaque pays européen. 

Les cartes interactives semblent être à la mode. Récemment, nous vous avions présenté AirVisual. Une plateforme, créée par une start-up française, qui permet de visualiser les mouvements des particules fines en direct, partout dans le monde. En un coup d’œil, il est ainsi possible de connaître la qualité de l’air. Désormais, les internautes peuvent consulter Electricity Map. Cette carte, développée par l’organisation danoise Tomorrow, permet de suivre en direct la production d’électricité et les émissions de CO2 générées.

Pour Tomorrow, cette carte est bien plus qu’un simple outil informatif. L’objectif est de sensibiliser sur la nécessité de développer des énergies propres. « Nous sommes convaincus que l’information précède l’action : c’est seulement quand vous savez ce qu’il se passe que vous pouvez décider comment agir, expliquent les concepteurs. C’est dans cet esprit que nous avons créé une carte interactive qui montre en temps réel comment un pays produit de l’électricité et combien il contribue au réchauffement climatique ».

La France parmi les bons élèves

Sur cette carte, on peut ainsi voir que les pays sont colorés du vert au noir. Comme l’explique Numerama, qui a repéré la carte, celle-ci présente « la situation de chaque pays européen avec une indication de l’intensité des émissions de CO2 dégagées par kilowatt-heure (kWh) ». Ainsi, plus le pays vire au noir, plus l’énergie générée par le pays est polluante, ce qui est le cas, au moment où nous écrivons ces lignes, de l’Allemagne (en marron), de la Pologne et de l’Estonie (en noir). À l’inverse, les pays en vert sont ceux qui génèrent « peu » d’émissions de CO2 à chaque kilowatt-heure. Sans surprise, on retrouve la Norvège et la Suède. Et la France ? Elle est en vert.

Si l’on clique sur l’Hexagone, des informations complémentaires apparaissent comme la répartition des différentes sources d’énergie dans la production électrique et leurs émissions, mais aussi les émissions de CO2 liées à l’importation et l’exportation de l’électricité. On constate que la majorité de notre électricité provient du nucléaire. Mais ce n’est pas le plus polluant (pour l’outil que ne prend en compte que les émissions de CO2). Le charbon et le gaz sont les deux grandes sources d’émissions de CO2.

L’autre atout de cette carte est qu’elle indique le potentiel éolien de chaque pays. On peut y voir leur exposition aux vents. Certains pays sont très bien exposés comme la Norvège, l’Irlande ou encore le Danemark. Ce dernier a d’ailleurs déjà parié sur les éoliennes depuis longtemps. Dans la nuit du 23 au 24 décembre, le pays a même assuré 100 % de sa consommation électrique grâce à son parc éolien.

Pour le moment, la carte est incomplète. Tous les pays ne sont pas référencés, mais l’initiative est à saluer. L’outil est disponible à cette adresse.

carte-production-electrique

Marine VAUTRIN

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème