Enfants et écrans : pas avant 3 ans !

Publié le 9 septembre 2016 à 11:15 Aujourd'hui | 927 vues

Près de la moitié des enfants de moins de trois ans utilisent des écrans interactifs. Beaucoup trop selon les pédiatres qui tirent la sonnette d’alarme.

Smartphones, tablettes, ordinateurs… Il n’est plus rare de trouver un enfant devant ces écrans. Croyant bien faire, certains parents laissent leurs bambins jouer sur leur téléphone ou regarder la télévision pour les occuper. Problème : ces écrans sont loin d’être sans danger pour la santé des tout-petits. Ces appareils peuvent en effet engendrer des problèmes de développement chez les plus jeunes. Inquiète, l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) a conduit en février dernier une enquête auprès de parents de 197 enfants de moins de 3 ans et de 231 enfants de plus de 3 ans, suivis par 144 pédiatres de l’association. Les résultats sont alarmants.

Un tiers des enfants ont déjà regardé un programme télévisé non adapté

On y apprend que près de 50% des enfants de moins de 3 ans utilisent un écran interactif, et ce environ trente minutes par semaine. Et qu’un tiers utilise ces appareils sans la présence d’un adulte. Cette enquête révèle également que 44% des parents prêtent leur téléphone portable à leur petit pour le consoler ou pour l’occuper, et que plus d’un tiers des enfants ont déjà regardé un programme télévisé non adapté à leur âge, comme le journal télé.

Cet usage des écrans dès la petite enfance inquiète ainsi les pédiatres qui insistent sur le besoin des enfants d’interagir avec leur environnement en utilisant leurs cinq sens avant l’âge de 3 ans. Un avis dont partage également le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) qui avait lancé une campagne de prévention en février dernier. « Pour développer ses capacités, l’enfant doit utiliser activement ses cinq sens en s’appuyant notamment sur la relation avec un adulte qui répond à ses sollicitations. Il a besoin de se percevoir comme pouvant transformer le monde, ce qu’il fait par exemple quand il manipule des objets autour de lui, avait expliqué le CSA. L’exposition passive à des images diffusées sur un écran ne favorise pas ce type d’interactions et peut au contraire freiner le développement du tout-petit ».

« L’enfant n’a pas besoin d’une tablette pour se développer »

Les pédiatres recommandent de privilégier avant trois ans les jeux traditionnels et les livres. « L’enfant n’a pas besoin d’une tablette pour se développer. S’il n’en a pas, il ne prendra pas de « retard » », explique le Dr François-Marie Caron, pédiatre à Amiens et membre de l’AFPA, cité par Pourquoi Docteur. « Si l’enfant est demandeur, on peut l’initier à son utilisation, à partir de 2 ans et demi. Il est important de privilégier le jeu à partager, sans autre but que de jouer ensemble ».

Entre 3 et 6 ans, l’utilisation de la tablette peut prendre plus de place, mais pour le Dr Caron, elle doit être modérée : « À cet âge, il est indispensable de respecter 4 conditions : toujours utiliser la tablette sur des périodes courtes et jamais pendant le repas ou avant de dormir, être accompagné par un adulte ou un aîné, poursuivre l’unique objectif de jouer et utiliser des logiciels adaptés ». Concernant les réseaux sociaux, le pédiatre estime qu’ils sont à éviter avant 12 ans car ils peuvent « engendrer un sentiment de solitude, une baisse de l’estime de soi, des risques de harcèlement ».

Marine VAUTRIN

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème