Environnement : de la vaisselle biodégradable pour un pique-nique sans déchets

Publié le 5 juin 2016 à 14:00 Demain | 2187 vues

À l’occasion de la journée mondiale de l’environnement qui a lieu ce dimanche 5 juin, prenez l’initiative de limiter (voire d’éliminer) vos déchets plastiques. Avec l’arrivée des beaux jours, les pique-niques sont au rendez-vous. Plus question de polluer, alors utilisez de la vaisselle biodégradable !

Imaginez un weekend au parc ou sur la plage. Petite nappe, salade composée, fromage, charcuterie et boissons fraiches : vous avez tout prévu pour passer un moment agréable. Vous avez même pensé aux couverts et aux assiettes, sauf qu’ils sont en plastique ! Le souci quand vous mangez à l’extérieur, ce sont les déchets que vous pouvez laisser derrière vous (par oubli ou par inadvertance). Sacs, couverts et assiettes jetables ou autres déchets en plastique… : ces détritus finissent le plus souvent dans la nature, contaminent les océans et nuisent aux poissons et aux oiseaux. L’impact sur l’environnement est immense. On compte d’ailleurs 1,5 million d’animaux morts chaque année à cause du plastique avalé.

Bientôt la fin des déchets ?

Désormais, certaines entreprises vous proposent de protéger la planète en consommant engagé. De nombreuses recherches ont été faites afin d’apporter une solution alternative au plastique en utilisant par exemple des polymères d’origine végétale. Car la plupart des emballages et vaisselles jetables sont fabriqués à partir du plastique, polymère dérivé du pétrole difficilement recyclable, il existe maintenant des couverts biodégradables, voire même comestibles. Non, vous ne rêvez pas. Si vous souhaitez pique-niquer en pleine nature, sachez que vous pouvez vous procurer dorénavant, de la vaisselle écologique biodégradable jetable, respectueuse de l’environnement. Gobelets, couverts, assiettes mais aussi nappes existent dans des gammes en bioplastique, en canne à sucre, en bois, en carton, en bambou et même en palmier ! Alors vous pourrez vous rassurer si vous oubliez une petite cuillère sur l’herbe…

100% biodégradable et compostable

De la fourchette à l’assiette… L’entreprise LSBIO sensibilise les consommateurs à l’utilisation de vaisselles jetables écologiques et non polluantes. Elle propose sur son site Internet de nombreux produits certifiés et labellisés comme des assiettes, des coupelles, des gobelets, des couverts, des cure-dents, des barquettes, des emballages, etc. Le tout fait à partir de bioplastique. L’utilisation de bioplastique, biodégradable et compostable, et plus généralement de matières premières renouvelables concourent à limiter les gaz à effet de serre et à réduire le bilan carbone. Ces bioplastiques sont issus de ressources renouvelables comme le maïs, la pomme de terre, la betterave, la canne à sucre, le bambou ou le bois. Par exemple, le lot de 10 assiettes vous coûtera 2,42€ et 25 gobelets transparents de 200mL sont au prix de 2,94€.

Idem Côté Nature propose à la vente des produits issus de sources renouvelables comme les assiettes, les verres, les nappes ou encore les moules de cuisson en bois, en carton, en palmier ou en pulpe. La gamme est elle aussi 100% recyclable, biodégradable et compostable. Vous contribuez ainsi au développement durable. En plus, vous pouvez personnaliser vos objets pour qu’ils soient encore plus présentables. À titre de comparaison, 80 gobelets blancs de 180mL sont proposés au prix de 4,81€ et 50 petites assiettes ovales coûtent 7,80€.

La cuillère comestible. Narayana Peesapaty, un entrepreneur indien a inventé la cuillère comestible en 2011, issue de l’agriculture biologique et du commerce équitable. Elle est faite de farine de graines de millet, de riz et d’une variété de blé sélectionné pour sa capacité nutritive. Le plus positif, c’est qu’elle ne contient aucun OGM ni conservateur, et peut très bien convenir à ceux qui ont adopté une alimentation vegan. Pour les gourmands, il existe une multitude de goûts et parfums. Le consommateur pourra donc tester, selon ses envies du moment, la cuillère à la menthe, au céleri, au sucre, au poivre ou encore au cumin. Si le couvert n’est pas consommé, il est biodégradable sous cinq jours. Depuis son lancement, il a déjà été vendu plus d’1,5 million d’exemplaires de ces cuillères comestibles en Inde. L’inventeur souhaite toutefois étendre sa production dans le monde en développant également d’autres couverts comme les baguettes, les fourchettes mais aussi d’élargir aux tasses, assiettes et divers objets de la table. Encore un peu de patience pour une arrivée en France !

Bientôt sur le marché ?

Parmi les objets révolutionnaires qui n’existent pas encore sur le marché, on vous présente :

Les assiettes qui se biodégradent. Les chercheures de l’Université de Naresuan en Thaïlande ont imaginé des assiettes jetables faites avec des feuilles d’arbres. Un concept plutôt original si vous souhaitez entrer en communion avec la nature. Cette alternative plus naturelle est sans risque, peu importe l’endroit où ces plats végétaux sont jetés, puisqu’ils sont biodégradables. Pour arriver au résultat voulu, l’équipe a dû faire beaucoup d’essais afin de dénicher les feuilles adéquates pour leur donner la forme des moules désirés. Ainsi les matériaux proviennent des arbres suivants : le Petchara Chaowarat, le Tectona Grandis et le Ficus Benghalensis. Tout est naturel dans le processus de fabrication, même le vernis qui sert à donner la brillance et la rigidité voulues, est remplacé par de l’amidon. En plus, ces écuelles sont aussi résistantes que leurs équivalents en plastique car elles supportent très bien toutes sortes d’aliments, qu’ils soient liquides ou solides, chauds ou froids. Elles ne sont pas encore commercialisées mais avouez que l’idée est très originale !

La canette à soda qui se mange après utilisation. Vous avez bien lu. Ce projet un peu fou, on le doit à Raphaël Haumont, maître de conférences en physique à l’université Paris-XI-Orsay (Essonne). Pour l’instant, rien n’est concrétisé mais ce professeur a l’ambition de développer ce récipient à grande échelle : une sphère colorée qui tombe du distributeur, qui contient le liquide demandé et qui, en plus, est comestible et biodégradable. Pour lui, fini la canette en aluminium, il a réussi à en réaliser une avec des algues et du zeste d’orange pour rendre le goût meilleur, en partenariat avec le chef étoilé Thierry Marx dans un programme de l’Agence spatiale européenne. Le prototype créé a été testé en apesanteur, et cela fonctionne apparemment très bien. Il faudra patienter avant de voir une éventuelle commercialisation. Si tel est le cas, ce serait une avancée remarquable car la canette en aluminium met 200 ans à se dégrader.

Roumaissa Benahmed

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème