Et si vous cultiviez vos chaises ?

Publié le 15 mai 2019 à 8:34 Jardin et potager | 201 vues

Cultiver des chaises peut apparaître saugrenue au premier abord et pourtant le résultat de ces plantations relève d’un vrai artisanat dont un Britannique a fait son métier.

L’idée est originale et semble à la fois si naturelle, c’est bien le mot. Avez-vous déjà pensé à faire pousser une chaise ? A priori absurde, il suffit de voir les formidables ponts vivants de la tribu Khasi en Inde pour redécouvrir que cet idéal de symbiose avec l’environnement naturel se révèle atteignable. Fort de ces valeurs, Gavin Munro est un de ces jardiniers de meubles installé dans le Derbyshire en Angleterre. À rebours de la conception classique de la confection des meubles en bois, ce jardinier hors-pair manie parfaitement la manipulation de la nature. Le procédé demande en effet beaucoup de patience et certains types d’arbres aux branches assez solides comme le saule, le hêtre, le pommier ou encore le noisetier. Il faut attendre environ cinq ans après la plantation pour commencer le travail de façonnement de l’arbre. Pour une chaise avec des accoudoirs, le Britannique commence par donner une forme de fourche à la plantation à l’aide de tuteurs métalliques.

©shutterstock, pont vivant construit par la tribu Khasi.

©Fullgrown, Les tiges poussent sur des tuteurs.

©Fullgrown, afin de prendre la forme voulue par Gavin.

Guider la structure végétale au moment de sa pousse

La suite de la structure est conçue en coupant des branches, en en greffant d’autres, en les alignant et en enlevant des bandes d’écorces car de nombreuses petites pousses se forment parfois de façon anarchique. Il s’agit là d’un guidage pur et simple de la structure végétale. Après une trentaine de greffes et sept années de pousse, l’arbre chaise peut enfin être coupé de sa racine. Intervient alors le séchage et la déshumidification pour finir par un ponçage intensif et un coup de vernis à huile de cire dure, un produit complètement écologique. Gavin aurait eu l’idée du procédé en regardant un bonsaï dont une partie avait pris la forme d’une chaise. Ce type d’artisanat permet ainsi de repenser le mobilier à partir de bois où bien souvent la matière première est gaspillée.

©Fullgrown, plusieurs étapes sont nécessaires.

 

©Fullgrown

©Fullgrown

©Fullgrown

©Fullgrown

 

7 ans pour cultiver une chaise

Étonnamment, peu de jardiniers/d’ébénistes n’ont eu l’imagination nécessaire pour faire germer ce projet aussi poétique qu’invraisemblable. On peut également supposer que le business plan d’une telle entreprise reste très incertain. En tout, produire une chaise demande 7 ans ! Gavin et sa femme Alice, qui collabore avec lui dans cette entreprise, pensent pouvoir récolter une centaine de chaises d’ici 2021. Pour l’heure, si vous commandez une de ces merveilles, vous devriez la recevoir en 2025 et tenez vous bien pour la somme de 5 000 livres sterling. Autrement, Full Grown (plateforme de vente des produits) fabrique des abat-jours et des tables basse. À ce prix, il ne reste plus qu’à tenter l’expérience dans votre jardin. Même si le résultat n’est pas forcément au niveau de l’artisan britannique au savoir-faire exceptionnel, la nature peut réserver de belles surprises.

©Fullgrown, le brave Gavin Munro.

Martin Dawance

Surprise

Une semaine après la France, Loop arrive aux USA

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème