Étiquetage des vins : ce qu’il faut savoir

Publié le 7 septembre 2017 à 16:18 Aujourd'hui | 1268 vues

Choisir un vin est souvent une question d’expérience. Pourtant, s’attarder minutieusement sur les étiquettes permet de mieux orienter ses choix. 

C’est le grand retour des foires aux vins. Des milliers d’amateurs vont pouvoir se ruer dans les rayons des grandes enseignes et profiter de bons vins à des prix plus qu’abordables. Mais voilà, ce sont plus d’une centaine de bouteilles que l’on retrouve dans les rayons. Difficile de s’y retrouver et de savoir quel vin est le meilleur. Sachez que les étiquettes sont là pour vous donner toutes les informations dont vous avez besoin. « Les mentions figurant sur l’étiquette répondent à plusieurs objectifs : donner aux consommateurs des critères de choix, leur fournir une information loyale favorisant la concurrence équitable, protéger leur santé et établir la traçabilité des produits », indique la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). On fait le point sur la réglementation française qui vous aidera sûrement, par la suite, à trouver le vin idéal pour votre soirée entre amis ou en famille.

Les mentions obligatoires sur les bouteilles de vin

Aujourd’hui, les étiquettes doivent contenir neuf mentions obligatoires. Tout d’abord, la dénomination de vente réglementaire de la catégorie de vin. Pour être plus clair, cela indique si le vin est mousseux, pétillant, etc. L’étiquette doit indiquer le titre alcoométrique volumique acquis (TAVA). Celui-ci doit forcément être indiqué en unités ou demi-unités de pourcentage. La provenance de la boisson est aussi obligatoire ainsi que son volume nominal. Le nom de l’embouteilleur doit impérativement être apposé sur l’étiquette. « L’embouteilleur est la personne physique ou morale qui fait procéder pour son compte l’embouteillage. Son nom et son adresse doivent être mentionnés suivi des termes ’embouteilleurs’ ou ‘mis en bouteille par' », rappelle la DGCCRF.

Le numéro de lot est aussi forcément indiqué. Il est composé de chiffres ou de lettres. Il est censé regrouper les produits élaborés dans des conditions « identiques ». L’étiquette comporte aussi les éventuels allergènes présents dans le vin. Ici, on parle de l’anhydride sulfureux. « Les vins élaborés à partir de raisins de récolte 2012 et étiquetés après le 30 juin 2012 doivent mentionner les produits à base de lait ou d’œuf utilisés en tant qu’agent de filtration ou de conservation si des résidus de ces produits sont décelables à l’analyse dans les vins traités. Ces mentions accompagnées éventuellement d’un pictogramme informatif européen, doivent figurer sous l’expression ‘contient’ suivie du nom de la substance allergène », indique la DGCCRF.

Bien évidemment, les boissons alcoolisées commercialisées ou distribuées à titre gratuit sur le territoire français doivent porter sur leur conditionnement un message sanitaire destiné aux femmes enceintes préconisant la non-consommation d’alcool. Enfin, la teneur en sucre est obligatoire pour les vins mousseux. « Les mentions obligatoires, à l’exception du numéro de lot et des allergènes, doivent être regroupées dans le même champ visuel ».

Les mentions réglementées par les lois européennes et françaises

Il y a des mentions qui ne sont pas obligatoires. Pourtant, celles-ci peuvent donner des indications importantes et précises sur le produit que vous comptez acheter. Le millésime et cépage ne sont pas obligatoires. La mention exige toutefois qu’au moins 85% des raisins aient été récoltés pendant l’année considérée. En France, si un vin porte la mention « élevé en fût » ou « vieilli en fût », cela indique que celui-ci a été obligatoirement élevé ou vieilli dans des récipients en bois et la moitié de son volume doit avoir été contenu dans ces récipients pendant une durée minimale de 6 mois.

Vous êtes parés pour déchiffrer les étiquettes de vos vins préférés. Pour connaître les dates des foires aux vins des enseignes, c’est ici.

Exemple d’étiquette. Crédit : DGCCRF

Alice Glaz

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème