Être rémunéré pour arrêter de fumer, est-ce efficace ?

Publié le 19 août 2016 à 18:06 Aujourd'hui | 971 vues

Une étude menée par l’université de Genève en Suisse montre que la récompense financière incite les fumeurs à arrêter la cigarette. 

L’argent fait-il arrêter de fumer ? C’est en tout cas ce qu’ont cherché à savoir une équipe de chercheurs suisses en rémunérant 800 fumeurs. Le principe est simple, les participants ont été payés pour arrêter le tabac mais sans aide médical, ni substituts comme les patchs ou encore les gommes de nicotine.

Parmi les cobayes, les scientifiques ont choisi des hommes et des femmes au revenu annuel faible, soit 50 000 francs suisses (46 000 euros). Ils leur ont ensuite offert des compensations pour chaque semaine de sevrage, démarrant à 100 francs suisses (92 euros) pour la première semaine, jusqu’à 400 francs suisses (368 euros) s’ils tenaient bon au bout de six mois. Au total, les participants pouvaient gagner la coquette somme de 1500 francs suisses (1 380 euros). Bien entendu, pour vérifier si les fumeurs jouaient le jeu, ces derniers ont été soumis à des tests biochimiques.

Efficace mais à court terme

Verdict ? L’argent semble être une bonne motivation pour arrêter de fumer puisque 45% des participants ont abandonné leur mauvaise habitude au bout de six mois. Toutefois, une fois l’arrêt de la récompense, le pourcentage a chuté, il ne restait plus que 18% de ces sevrés après dix-huit mois. Efficace oui, mais pas sur le long terme. Les auteurs de l’étude, publiée dans la revue scientifique Journal of the American College of Cardiology, ont également suivi un groupe de fumeurs qui étaient eux non rémunérés. Seuls 11% ont réussi à se sevrer au bout de six mois. L’arrêt du tabac est aussi une affaire personnelle.

Ce type d’étude n’est pas le premier puisque d’autres expériences ont été effectuées en Suède, en Écosse et aux États-Unis. En France, depuis avril dernier, une étude est menée sur des femmes enceintes. Ces dernières sont rémunérées par des bons d’achats de 20 euros afin de les encourager à arrêter de fumer pendant leur grossesse. Les premiers résultats devraient être disponibles d’ici deux ans.

 

 

Justine Dupuy

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème