Fortes chaleurs : plus de 300 bouches d’incendie ouvertes

Publié le 29 mai 2017 à 11:12 Aujourd'hui | 690 vues

Fortes chaleurs sur la France, les habitants des grandes villes ne savent plus comment se rafraîchir. En région parisienne, les rues se sont transformées en terrain de jeu aquatique. Ce week-end les pompiers de Paris ont constaté que plus de 300 bouches d’incendie ont été ouvertes illégalement.

Fortes chaleurs pour ce long week-end de l’ascension. Ces températures ont fait le bonheur des uns, mais le malheur des citadins qui, quand l’été approche, ont bien du mal à se rafraîchir. Afin de lutter contre ces pics de chaleur, les habitants ont pris la fâcheuse habitude d’ouvrir les bouches d’incendie, créant des geysers un peu partout. Mais cette manière peu citoyenne de se rafraîchir inquiète et énerve les pompiers.

Une utilisation aux conséquences dramatiques

Cette pratique, illégale et punie par la loi, peut s’avérer dramatique dans certains cas. Les pompiers de Paris ont d’ailleurs déploré l’ouverture de plus de 200 bouches d’incendie samedi sur l’ensemble de Paris et sa banlieue. Dimanche, plus de 100 bouches qui ont été ouvertes selon Le Parisien. Les pompiers de Paris rappellent que celles-ci servent à la sécurité de tous et sont réservées aux pompiers.

C’est aussi une mauvaise manière de lutter contre la chaleur. Cette pratique entraîne de nombreux dommages. Les pompiers ont constaté de nombreuses inondations de caves et de parkings. Il est important de se rappeler que ces bouches sont là en cas d’incendie. Or, ces agissements risquent de provoquer un manque d’eau ou un débit insuffisant si les pompiers doivent éteindre des incendies. Ils provoquent aussi des inondations d’équipements électriques et des caténaires, des voies ferrées. Tout cela entraîne aussi des risques d’électrocution et d’accidents sur la voie publique.

Ce week-end, de nombreux cas ont aussi été recensés à Lille et Lyon. Pour rappel, les personnes qui ouvrent des bouches d’incendie, risquent jusqu’à cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.

 

Jade PANOSSIAN

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème