Un gratte-ciel haut de 5 kilomètres qui absorbe la pollution

Publié le 18 janvier 2017 à 14:52 Demain | 1238 vues

Une entreprise de construction américaine a récemment dévoilé les plans d’un building futuriste. De 4,8 kilomètres de haut, il serait capable de dépolluer l’air.

Comment seront nos immeubles dans 45 ans ? Hauts et écologiques. C’est en tout cas la vision de l’entreprise américaine Arconic qui a présenté un projet très ambitieux, à la limite du possible. Elle a imaginé une tour de 4,8 kilomètres de haut. À côté d’elle, la Burj Khalifa de Dubaï et ses 828 mètres fait figure de maisonnette. Outre sa hauteur, sa particularité est qu’elle serait capable de dépolluer l’atmosphère grâce aux matériaux qui la composent. Ces derniers absorbent les matières polluantes dans l’air. Concrètement, le bâtiment est une sorte de purificateur d’air géant.

La tour est dotée d’une couche de revêtement, baptisée « EcoClean » et conceptualisée pour la première fois en 2011. Comme l’explique Mashable, elle est composée de dioxyde de titane. Lorsqu’elle est en contact avec la lumière, des rayons UV, cette matière dégage de l’énergie ; « c’est de celle-ci qui sont ensuite chargés l’oxygène et les molécules d’eau. Ces éléments aspirent alors les autres matières organiques proches de la tour avant de les déposer sur sa surface ». Il suffit ensuite de retirer cette couche de pollution. Facile d’entretien, ce système « offre une esthétique agréable et une meilleure stabilisation » et « offre aussi des avantages environnementaux en réduisant la pollution avoisinante », souligne Sherri McCleary, une responsable scientifique d’Arconic, à Business Insider.

Des balcons rétractables

Et ce n’est pas tout. Cette tour pourrait également avoir des balcons rétractables. Inventée par le cabinet d’architectes néerlandais Hofman Dujardin et développée par une filiale d’Arconic, Bloomframe est une fenêtre motorisée qui se transforme en balcon en moins d’une minute (voir la vidéo ci-dessous). Cette technologie, déjà présentée lors de différents événements, pourrait d’ailleurs arriver dans un futur proche, selon un porte-parole d’Arconic.

La firme parie également sur l’impression 3D pour construire ces édifices du futur « Nous sommes en train d’optimiser les matériaux qui peuvent être imprimés en 3D afin de donner toujours plus d’options aux designers et aux architectes », explique Sherri McCleary. L’entreprise planche également sur des voitures volantes, avec des carrosseries ultra-légères, ou encore sur des avions futuristes.

Pour habiter dans ce gratte-ciel, il ne faudra pas avoir le vertige. Au dernier étage, la vue sera imprenable. Avoir la tête dans les étoiles sera peut-être un jour vraiment possible et ce, en respirant un air pur.

Marine VAUTRIN

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème