Green Friday 2019 : plus de 400 structures anti Black Friday

Publié le 24 novembre 2019 à 9:52 Made in France | 857 vues

Contre la frénésie d’achat, l’hyper-consommation et le tout jetable, la lutte s’amplifie. Initié en 2017 par le réseau ENVIE, le Green Friday est devenu un collectif et une marque déposée. Plus de 400 structures cette année animeront des ateliers partout en France pour apprendre à mieux consommer. Une partie des bénéfices du jour sera reversée par ailleurs à des associations.

Au départ, le Black Friday était une opération commerciale américaine : le dernier vendredi du mois, les magasins américains organisaient une grande journée de promotions allant jusqu’à des 90 % de réduction. Nous regardions alors, époustouflés, à la télévision des hordes de consommateurs en furie se jeter, dès l’ouverture des grilles, sur tous les appareils électroménagers bradés. Et puis la folie consommatrice est arrivée aussi chez nous il y a quelques années, et s’étale même sur une semaine entière dans bon nombre de boutiques participants à l’opération.

Si l’attraction des bas prix est certes une bonne raison de dépenser ce jour-là, un collectif donne de la voix depuis maintenant trois ans pour lutter contre cette journée qui prône finalement tous les travers de la consommation. A contre-pied, le Green Friday entend ainsi, le même jour que le Black Friday, faire de la pédagogie auprès du grand public pour expliquer comment consommer mieux, de façon éthique et durable.

10 % des bénéfices reversés à des associations

Selency, Coq en Pâte, Goby, Artisans du Monde, les Chaussettes Orphelines… les entreprises actuellement adhérentes sont déjà engagées toute l’année dans des formes de consommation responsable, que ce soit la réparation, le réemploi, l’insertion, les produits traçables, le bio, le made in France…

Le 29 novembre, elles devront aussi s’engager à surtout ne pratiquer aucune remise. Elles devront ensuite reverser 10% de leur chiffre d’affaires du jour aux associations suivantes : Zéro Waste France, HOP, Les Amis de la Terre, Éthique sur Étiquette, et/ou à organiser des événements de sensibilisation à la consommation responsable.

Des ateliers et animations partout en France

Les associations adhérentes, mais aussi des commerces comme AlterMundi, organisent toute la journée du vendredi 29 novembre des ateliers pour apprendre à coudre, à réparer, à ne plus jeter inutilement…

Un guide interactif est disponible pour trouver près des chez vous toutes les structures participantes : https://www.greenfriday.fr

Le dernier week-end de novembre se transforme en France en une grande journée pour mieux consommer et respecter notre planète. Pour penser au futur, vous aussi pensez Green Friday désormais !

Pour en savoir plus :
Les membres fondateurs sont :
Le réseau Envie : depuis 35 ans, le réseau ENVIE oeuvre pour l’emploi solidaire et l’accompagnement de salariés en parcours d’insertion vers l’autonomie professionnelle.
Altermundi : les boutiques Altermundi proposent une autre façon de consommer, en proposant dans leurs boutiques des marques éthiques, responsables et Made in France.
Dream Act : Dream Act est la e-boutique des marques engagées. Créée il y a 3 ans, Dream Act fédère aujourd’hui près de 400 marques engagées pour préserver l’environnement et améliorer la société, triées sur le volet par un comité d’experts indépendant.
Ethiquable : Ethiquable est une SCOP agréée entreprise solidaire d’utilité sociale, qui agit depuis 15 ans en faveur d’un commerce équitable engagé (prix rémunérateur, relation directe & durable, appui sur le terrain) exclusivement basé sur l’agriculture paysanne bio.
REFER : le REFER est un réseau qui fédère 40 ressourceries et recycleries en Ile-de-France. Ces associations œuvrent au quotidien pour redonner une seconde vie aux objets. Par la collecte, la revalorisation, la revente solidaire et le don des biens qu’elles collectent, elles allient une double action pour l’environnement et les solidarités.
Emmaüs France : crée par l’abbé Pierre en 1949, Emmaüs est un mouvement de lutte contre la pauvreté et ses causes. En faisant de la collecte, du réemploi et de la revente d’objets de seconde main leur activité principale, les compagnons d’Emmaüs ont conjugué avant l’heure les exigences sociales, économiques et environnementales du développement durable.

Hélène DESMAZURES

  1. crée par l’abbé Pierre en 1949, Emmaüs est un mouvement de lutte contre la pauvreté et ses causes. En faisant de la collecte, du réemploi et de la revente d’objets de seconde main leur activité principale, les compagnons d’Emmaüs ont conjugué avant l’heure les exigences sociales, économiques et environnementales du développement durable.

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème