Head & Shoulders : une bouteille fabriquée à partir de plastique échoué sur les plages

Publié le 9 juin 2017 à 12:13 Aujourd'hui | 1363 vues

Chose promise, chose due. La marque Head & Shoulders lance la première bouteille de shampooing recyclable au monde composée jusqu’à 25% de déchets plastiques collectés sur les plages européennes. 150 000 flacons écolo seront commercialisés en exclusivité par Carrefour en juin.

Le plastique est un vrai fléau pour l’environnement. Chaque année, près de 20 millions de tonnes de déchets plastiques seraient abandonnées dans la nature où ils mettent des siècles à se dégrader : 450 ans pour un sac plastique, 100 à 1 000 ans pour une bouteille en plastique et 100 ans pour un briquet jetable. La plupart de ces détritus se retrouvent dans les océans, contaminant les eaux et tuant au passage des milliers d’oiseaux et mammifères marins. Selon la Fondation Ellen MacArthur, si rien n’est fait, d’ici 2050 les océans pourraient contenir, en poids, davantage de déchets plastiques que de poissons. Il y a donc urgence !

Conscient de cette problématique, le groupe Procter & Gamble, qui distribue Head & Shoulders, avait annoncé en janvier dernier au World Economic de Davos, qu’il allait lancer en France la première bouteille de shampooing au monde composée jusqu’à 25% de déchets plastiques ramassés sur les plages européennes. C’est désormais chose faite. Jeudi 8 juin à l’occasion de la Journée mondiale de l’océan, la multinationale a officiellement présenté sa nouvelle bouteille de shampooing recyclable, reconnaissable par sa couleur grise. 150 000 flacons « 2 en 1 classic clean » d’Head & Shoulders seront commercialisés à partir de ce mois de juin dans les magasins Market et hypermarchés Carrefour, acteur du projet.

De la collecte des déchets à la fabrication

Pour créer sa nouvelle bouteille, la marque Head & Shoulders s’est entourée d’un autre partenaire, l’entreprise leader du recyclage TerraCycle pour la collecte et le tri des détritus. Une centaine d’ONG et plus de 1 000 volontaires ont été mobilisés et coordonnés par l’entreprise pour ramasser le plastique sur les plages européennes. En France, une grande opération de nettoyage a été organisée par l’association Projet Ocean Rescue en avril dernier sur une plage près de Béziers, dans le Sud de la France. Les détritus ainsi récoltés en Europe ont ensuite été triés afin d’isoler les polyéthylènes haute densité (PE-HD), utilisés dans la fabrication des bouteilles de shampooing, mais aussi des sacs des supermarchés et des jouets pour enfants.

La marque s’est aussi associée à Suez pour transformer le plastique trié. Le polyéthylène a ainsi entamé un processus de fabrication composé de trois grandes étapes : lavage pour retirer les adhésifs, broyage et transformation du plastique en petites paillettes. Celles-ci, une fois à l’usine, ont été fondues pour fabriquer les flacons de shampooing. Les bouteilles contiennent en tout 25% de billes de plastique recyclé et sont composées de trois couches (contre deux habituellement), pour assurer la rigidité du flacon et la stabilité du produit : deux couches de résine vierge, à l’intérieur et à l’extérieur, qui encapsulent la couche de plastique recyclé. C’est d’ailleurs ce plastique qui donne la couleur grise du flacon. 10 mois de recherches ont été nécessaires pour confectionner la bouteille d’Head & Shoulders.

« Chez Head & Shoulders, comme chez nos partenaires TerraCycle, SUEZ et Carrefour, nous avons la conviction de jouer un rôle pour une meilleure utilisation des ressources. Concevoir cette bouteille avec 25% de plastique de plages est une preuve que les déchets plastiques sont valorisables », souligne Lisa Jennings, vice-présidente monde de Head & Shoulders.

Par rapport aux millions de déchets abandonnés chaque année dans la nature, l’opération d’Head & Shoulders a un impact très faible mais elle est toutefois à saluer. D’ailleurs, Procter & Gamble, qui distribue aussi Pantène, s’est engagé à ce que, en Europe, ses bouteilles de shampooing soient confectionnées avec 25% de plastique recyclé d’ici 2018. Cela représente plus de 500 millions de bouteilles en Europe dont 17 millions en France. Ce projet nécessitera  2 600 tonnes de plastique recyclé chaque année, soit l’équivalent de huit Boeing 747 remplis, tout de même !

Sensibiliser les consommateurs

Lancer une bouteille faite à partir de plastique collecté sur les plages oui, mais encore faut-il que celle-ci ne se retrouve pas à nouveau dans la nature. Selon l’étude menée par Harris Interactive pour Head & Shoulders, si 71% des produits plastiques utilisés quotidiennement dans la cuisine sont recyclés par les Français, ces derniers ne recyclent que 44% des produits plastiques de la salle de bains. La majorité des Français qui ne trient pas dans la salle de bains attribuent cela à un manque de connaissance (56%) ou de réflexe (29%). Ainsi, Head & Shoulders souhaite sensibiliser les consommateurs au tri. Des opérations seront notamment effectuées dans les magasins Carrefour. « L’objectif sera d’utiliser les 3 millions de passages en caisse par jour pour promouvoir les gestes de tri et augmenter la part des déchets recyclés en France », explique la marque.

Head & Shoulders invite par ailleurs les Français à rejoindre le mouvement #BlueWave et à participer à des nettoyages de plages. La liste des associations est disponible sur le site Internet de la marque.

 

Marine VAUTRIN

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème