Honduras : les images choquantes d’une mer de déchets

Publié le 2 novembre 2017 à 12:11 Aujourd'hui | 2763 vues

La photographe Caroline Power a posté sur Facebook plusieurs clichés témoignant de l’ampleur de la pollution du plastique dans les océans. Ces photos prises au large des côtes du Honduras sont alarmantes.

Sacs en plastique, gobelets, emballages alimentaires… Les océans sont devenus au fil des années de véritables décharges. Chaque année, on estime qu’entre huit et dix millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans. Et si rien n’est fait, les eaux pourraient contenir, en poids, davantage de déchets que de poissons d’ici 2050, selon la Fondation Ellen MacArthur. Les chiffres font froid dans le dos, et les images postées par Caroline Power, spécialiste de la photographie sous-marine, viennent un peu plus nous alerter sur cette pollution qui tue peu à peu notre planète.

Sur ces clichés, pris à proximité des îles de Roatán et de Cayos Cochinos (Honduras) et publiés le 16 octobre dernier sur Facebook, on y voit des milliers, voire des millions de déchets en plastique (bouteilles, fourchettes, assiettes, sacs, emballages, etc.) flotter à perte de vue et qui forment une épaisse route de déchets s’étendant sur plusieurs kilomètres.  « Ces lignes se forment au-dessus des sargasses, une variété d’algues de haute-mer, qui sont un habitat crucial pour les poissons et les espèces de tortues. Mais sur les photos, on peut voir que la quantité de déchets dépassait considérablement celle des algues », explique la photographe, citée par Paris Match. Ces amas de détritus sont un danger pour la flore et la faune. Certains animaux peuvent confondre certains déchets avec leur nourriture.

Alerter l’opinion publique

Pour Blue Planet, une ONG qui milite contre la surpêche et la surexploitation des océans, ces clichés sont « incroyables ». « Nous voyons beaucoup d’images choquantes de la destruction de l’environnement. Celles-ci sont les pires », explique-t-elle au Telegraph. Selon l’organisation, les déchets proviendraient de la rivière de Motagua, au Guatemala. Ils auraient été poussés jusqu’à la mer par de fortes pluies.

Via ses photos, Caroline Power souhaite alerter l’opinion publique. « Cela doit cesser », écrit-elle sur Facebook. « Pensez un instant à votre vie quotidienne. Comment avez-vous ramené votre nourriture chez vous, la dernière fois que vous avez pris un plat à emporter ? (…) Utilisez-vous encore des sacs-poubelle en plastique ? Des bouteilles de soda en plastique ? (…) Achetez-vous du papier toilette emballé dans du plastique ? Mettez-vous vos fruits et légumes dans des sacs en plastique ? », interroge-t-elle. Et d’ajouter : « Je défis chaque personne et chaque entreprise à conserver ses déchets pendant une semaine. Séparez les matières organiques et recyclables et gardez tout le reste pendant une semaine. Vous serez dégoûté par le nombre d’objets à usage unique que vous utilisez. »

Marine VAUTRIN

Surprise

Dites stop au harcèlement par SMS

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème