Impôt sur le revenu : une baisse de 1 milliard d’euros pour les classes moyennes ?

Publié le 6 septembre 2016 à 12:52 Aujourd'hui | 706 vues

Les classes moyennes vont pouvoir bénéficier d’un geste fiscal de la part du gouvernement : une baisse des impôts estimée à 1 milliard d’euros.

Un geste fiscal prévu par le gouvernement réserve une baisse des impôts sur le revenu pour les classes moyennes d’1 milliard d’euros en 2017, selon Les Échos. Prévu en juin, il aura bien lieu mais le sujet doit encore être discuté, jeudi 8 septembre au matin, entre le président de la République François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls.

« Les lignes peuvent encore bouger d’ici là », précise le quotidien, bien que les deux autres pistes précédemment évoquées ont été écartées : la hausse de la prime d’activité (pour les travailleurs dont les revenus sont faibles) et la baisse de CSG pour les retraités modestes.

Une diminution des impôts a moitié avouée par Manuel Valls

Une mesure non officiellement confirmée mais Manuel Valls a assuré, ce mardi 6 septembre, au micro de RTL qu’il souhaite « rendre du pouvoir d’achat aux Français ». Celui-ci agit « pour baisser les impôts des ménages modestes et des classes moyennes. C’est vrai que les impôts sur les ménages ont trop augmenté entre 2010 et 2014, quand la droite et la gauche étaient au pouvoir. Depuis, ils ont baissé en 2014, 2015, 2016. Il faut continuer cette baisse des impôts ».

À l’été 2014, le gouvernement avait déjà favorisé une baisse de l’impôt sur le revenu lors d’une précédente mesure dont 4 millions de ménages avaient pu bénéficier (pour un coût de 1,3 milliard d’euros). Chaque personne, dont le revenu était inférieur à 1,1 SMIC, avait pu bénéficier d’une ristourne allant jusqu’à 350 euros pour un célibataire et de 700 euros un couple.

Si la baisse des impôts est, cette fois-ci, encore privilégiée, elle pourrait être pérenne, « c’est-à-dire qu’elle pourrait être inscrite dans le code des impôts comme la décote (une formule qui adoucit l’entrée dans le barème d’imposition) », indique Les Echos. Le quotidien rappelle que le chef du gouvernement avait tablé le montant maximum à 2 milliards d’euros si la croissance du PIB est relevée à 1,7% pour 2017. Le montant a été revu à la baisse suite aux résultats observés au second trimestre (0%) après un début d’année à +0;7% au premier trimestre.

Les classes moyennes ont été préférées aux jeunes pour une exonération des impôts. On attend de savoir jusqu’à quel niveau de revenus cette nouvelle réduction va s’appliquer. Le projet de loi de finances 2017 sera présenté au Conseil d’État d’ici à la semaine prochaine.

Raphaël BESNARD

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème