InMyFridge : l’application étudiante contre le gaspillage alimentaire

Publié le 24 avril 2018 à 15:54 Aujourd'hui | 1436 vues

Quatre élèves ingénieurs de l’école Polytech Nice-Sophia ont créé une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire intitulée « InMyFridge ». Dédiée aux étudiants, elle devrait sortir en septembre 2018.

Selon l’Ademe, les ménages français jettent 30 kg de nourriture par personne et par an (l’équivalent d’un repas par semaine), dont 7 kg de produits qui n’ont même pas été déballés (!) « En France, on estime que près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année. Plus précisément, 6,5 millions de tonnes sont produites par les particuliers ». Pour solutionner ces pertes astronomiques, quatre étudiants ingénieurs en informatique et en mathématiques appliquées nommés Mathias Chevalier, Arnaud Zago, Adrian Palumbo et Thomas Laporte de l’école Polytech Nice-Sophia ont eu l’idée de créer une application mobile pour aider à la redistribution du surplus de produits dans nos frigidaires : « InMyFridge ». Un concept qu’ils ont créé dans un moment de leur vie quotidienne, comme nous le raconte Adrian Palumbo, 23 ans, co-fondateur de l’application. C’est avant une soirée raclette que l’un d’eux a regardé ce qu’il pouvait ramener de son frigo. Il a attrapé les lardons mais décide de jeter le cordon bleu qu’il avait acheté en voyant que la date de péremption est imminente. Après en avoir discuté avec ses amis, ils se sont rendu compte de la difficulté pour les étudiants de conserver leurs produits frais. Pour combattre le gaspillage alimentaire, les concepteurs ont alors eu l’idée d’une plateforme collaborative et solidaire qui s’adresserait en premier lieu aux étudiants mais aussi à tous les Français. Un gage contre la précarité des jeunes qui n’ont parfois pas assez d’argent pour finir le mois mais aussi un moyen de faire des rencontres, et surtout un geste pour la planète.

« Le Bon Coin du Frigo »

L’application est simple d’utilisation. Lorsque l’on veut donner un produit qui se retrouvera bientôt périmé, il suffit de prendre en photo son code-barres que l’application s’occupe de scanner, et de préciser sa date de péremption. Le produit est ensuite accessible à tous les utilisateurs à proximité. En plus de permettre des rencontres entre les donateurs et les acquéreurs, chaque code-barres permet de récolter des points, échangeables par la suite avec des bons d’achats pour faire ses courses. Selon Adrian Palumbo : « le système de points évite aux utilisateurs de devoir rentrer leurs informations personnelles, comme leurs coordonnées bancaires ». Davantage, « les points varieront selon la quantité d’aliments donnés, leur type et leur coût. On pourra par exemple échanger 100 points contre un bon d’achat de 5 euros chez une enseigne partenaire ». Actuellement, les jeunes visent des partenaires comme Leclerc, Naturalia, Super U et Carrefour. Avec ce dernier, l’équipe d’ingénieurs participent par ailleurs au concours étudiant « Lance toi et créer ton truc« . Adrian Palumbo trouve très satisfaisant d’être qualifié de « Bon Coin du Frigo », ramenant « de l’humain dans les technologies, qui ont aujourd’hui tendance à nous déconnecter les uns des autres ». « InMyFridge » est une forme d’upcycling solidaire qui évite de jeter des produits consommables à la poubelle tout en renouant avec les autres.

Leur idée les a notamment conduit à la finale de la 16ème édition du « Challenge Jeunes Pousses » organisé par la Telecom Valley. Créé en 2002, ce concours d’entrepreneuriat étudiant récompense des projets innovants des jeunes issus de divers cursus (Licence, Master, Doctorat). En mars dernier, les jeunes de Polytech ont accédé au podium de l’amphithéâtre d’Amadeus à Sophia Antipolis parmi les collectifs Beelis, Iris et HSM Project, ces derniers ayant remporté la victoire. InMyFridge a terminé deuxième, remporté six mois d’incubation en partenariat avec le CEI (Centre des entrepreneurs et de l’innovation) d’Azur, et une enveloppe de 900 euros. Le collectif a déjà investi dans un site où on peut entrer son e-mail pour être prévenu de la sortie de l’application (qui sera disponible sur iOS et Android) mais aussi répondre à un questionnaire pour les aider. Il vise à déterminer les habitudes alimentaires avec notamment l’âge, les études, la fréquence des courses, le budget et chez qui elles sont faites. « InMyFridge » veut dores et déjà sensibiliser le public étudiant au travers des associations et des réseaux sociaux, sur lesquels vous pouvez retrouver leur page Facebook, leur Instagram et leur Twitter.

Claire Lebrun

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit