Pelure de pomme de terre

Innovation : des matériaux de constructions à base de pomme de terre

Publié le 17 janvier 2019 à 11:23 Demain | 727 vues

La société britannique Chip(s) board a annoncé avoir mis au point un agent de liaison à base de pomme de terre qui pourrait permettre de se passer définitivement du formol pour la confection des fibres de densité moyenne. 

Qui eût cru que des pommes de terre pourraient un jour servir de matériau de construction ? C’est pourtant bien la prouesse réalisée par la société britannique Chip(s) board, sous l’impulsion de deux designers londoniens Rowan Minkley et Robert Nicoll associés au chercheur Greg Cooper. Ces trois entrepreneurs ont cherché un substitut écologique et sans danger pour la santé au formol aujourd’hui largement utilisé dans l’industrie comme colle. Parquets, mobilier, agencements intérieurs… le formol, autrement appelé formaldéhyde, se retrouve un peu partout dans nos habitats sans que nous le sachions vraiment. Or ce produit est clairement identifié comme une substance cancérogène avérée par le Centre international de recherche sur le cancer depuis déjà 10 ans*. Pourtant, faute de trouver mieux, ce liant est même utilisé aujourd’hui dans des matériaux de constructions biodégradables à base de ouate de cellulose, de paille, de bois, de liège ou de chanvre. Cette dangereuse molécule demeurait jusqu’alors presque indispensable sous certains conditionnements, en particulier pour le mobilier.

Un processus complexe pour de gros enjeux environnementaux

En 2014, on recensait près de 227,5 millions de tonnes de déchets de matériaux de construction et 11 millions de tonnes pour les déchets alimentaires en France selon le Ministère de la Transition écologique et solidaire. L’enjeu du recyclage des pelures de pomme de terre à des fins de matériaux de constructions biodégradables est donc de taille !

Les plaques existent en plusieurs couleurs

Si elle tient secrète sa formule de retraitement, l’entreprise Chip(s) Board a toutefois indiqué qu’elle avait noué des partenariats avec de gros fournisseurs de pelures de pomme de terre, comme la marque Mc Cain. Elle récupère leurs déchets pour en obtenir un agent de liaison organique robuste et totalement biodégradable via un raffinement spécifique. L’entreprise finalise le processus en mélangeant l’agent de liaison aux fibres biodégradables, là aussi issues de pelures de pommes de terre. Quand elle arrive en fin de vie, la fibre obtenue peut même être utilisée comme engrais.

Un tabouret en matériau Chip(s) Board en pièce détaché

Il est d’ores et déjà possible d’observer quelques réalisations telles que des lampes, des tabourets et des éléments de décorations sur le site de Chip(s) Board. Il faudra en revanche que le grand public attende pour profiter de cette innovation car pour l’instant seuls les professionnels du secteur mobilier (marques, designers et étudiants en design) peuvent se procurer ce matériau breveté.

* En privilégiant des matériaux dont la norme d’émission de formaldéhyde est de classe E1 ou inférieur vous limiterez toutefois largement les risques liés à cette molécule.

Lire aussi : Du cuir biodégradable à base de champignons

 

 

 

 

Martin Dawance

Surprise

Recycler vos mégots, c’est possible !

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème