Insolite : une bière à l’eau de pluie

Publié le 8 mars 2017 à 9:00 Pop culture | 3092 vues

À Amsterdam, il est possible de déguster une bière pas comme les autres. Sa particularité ? Elle est brassée avec de l’eau de pluie. 

Depuis quelques jours, la pluie s’invite sur tout le territoire français. Parapluies et bottes sont de sortie. Mais à Amsterdam, ces épisodes pluvieux sont de plus en plus fréquents et intenses. L’été dernier, la capitale néerlandaise a enregistré des records de précipitations. Un brasseur amateur a lui décidé d’en tirer profit en créant une bière à base d’eau de pluie. « Je brassais ma propre bière et j’ai remarqué qu’il fallait beaucoup d’eau. Je me suis dit : pourquoi ne pas combiner deux ? « , confie Joris Hoebe au Guardian.

L’eau de pluie est filtrée puis bouillie

Avec des étudiants de l’université des Sciences d’Amsterdam, il a donc installé en mai 2016 deux grandes citernes sur le toit de l’université. Après deux semaines de fortes pluies, l’équipe a pu récolter près de 1 000 litres d’eau, qui ont été ensuite acheminés à la Brouwerij de Prael, une petite brasserie artisanale, partenaire du projet, réputée pour ses bières spéciales et son engagement social. Une fois filtrée et bouillie, l’eau a été ajoutée à de l’orge maltée, du houblon, de la levure et du blé. Résultat : une bière blonde au goût « assez amer, fruité et doux » rappelant une IPA, explique Joris Hoebe. Les brasseurs ont ainsi lancé leur microbrasserie nommée Hemelswater (l’eau du ciel en néerlandais). Ils ont désormais installé un collecteur sur le toit d’un hôtel local, le Volkshotel.

Baptisée la Code Blond, leur bière atypique est commercialisée depuis juillet au prix de 2,50 euros la bouteille. Elle est aussi vendue à la pression dans plusieurs bars et restaurants de la capitale.

Hemelswater souhaite désormais installer des citernes sur les toits des entreprises, des restaurants et des cafés de la ville. Celles-ci pourraient notamment être dotées de capteurs permettant de savoir quand elles sont pleines. Ainsi, des véhicules électriques viendraient récupérer l’eau de pluie. En plus des bières, le cofondateur d’Hemelswater envisage de créer des soupes, de la limonade ou encore des crèmes glacées. Aujourd’hui, la brasserie propose déjà un gin fabriqué à partir d’eau de pluie. Pour les plus réfractaires, Joris Hoebe explique que l’eau du robinet est loin d’être la plus pure car elle contient des résidus de médicaments non filtrés par les stations d’épuration. De quoi revoir ses a priori. Une bière à l’eau de pluie, ça vous tente ?

hemelswater-biere-eau-pluie

Marine VAUTRIN

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème