Le Jour de la Nuit : éteindre les lumières pour mieux voir les étoiles

Publié le 14 octobre 2017 à 9:30 Pop culture | 1487 vues

Pour sensibiliser les Français aux impacts de la pollution lumineuse, la 9e édition du « Jour de la Nuit » est organisée ce samedi 14 octobre. À cette occasion, de nombreuses villes de France vont éteindre l’éclairage public. Sorties nature, balades nocturnes, conférences et ateliers sont aussi au programme de cette soirée qui s’annonce très étoilée.

« Éteignons les lumières, rallumons les étoiles ! », tel est le slogan du Jour de la Nuit. Le temps d’une soirée, de nombreuses communes vont inviter le grand public à apprécier le charme d’une nuit noire ainsi que la beauté d’un ciel étoilé non pollué par les éclairages. Lancée en 2009 et coordonnée par l’association Agir pour l’Environnement, cette opération est devenue un événement incontournable pour ceux qui tentent d’alerter sur les effets de la pollution lumineuse. Cette expression barbare désigne les conséquences néfastes d’un éclairage artificiel excessif à la fois sur les écosystèmes et l’Homme. En France, environ 40% des luminaires en service ont plus de 20 ans. La vétusté de ces installations est la première cause de la surconsommation des communes. Ces éclairages publics représentent 37% de la facture totale d’électricité d’une ville et représentent la seconde source de mortalité chez les insectes, juste après l’utilisation de pesticides. Il est donc urgent d’agir.

Paris, Laval, Grenoble plongées dans le noir

Concrètement, pendant la nuit de samedi à dimanche, près de 650 événements, dont 350 extinctions de l’éclairage public et 300 animations, vont avoir lieu partout en France. Parmi elles, une déambulation dans le noir et à la bougie dans le village de Châteauvieux (Loir-et-Cher), jeux de société, ombres chinoises et escape game à Thann (Haut-Rhin), visites de l’Observatoire des goélands à Lorient (Morbihan) ou encore mise en scène de la nuit au palais Granvelle à Besançon (Doubs), pour ne citer que ces activités.

Les extinctions de l’éclairage public se feront notamment à Paris, Grenoble, Laval, Belfort, Vincennes ou encore à Épinal. Une forte mobilisation aura lieu dans celle qu’on nomme à juste titre « la ville lumière ». La capitale compte éteindre temporairement plus de 250 sites dont l’Arc de Triomphe, les Champs-Élysées, le Sacré Coeur, Notre-Dame ou encore le pont Alexandre III. Vous pouvez retrouver l’ensemble des animations et extinctions sur le site de l’événement. L’an passé, l’opération a rassemblé 686 événements dont 357 extinctions totales ou partielles.

Économiser 40% sur les dépenses d’éclairage public

Le but de cette soirée est de mettre en avant des solutions permettant de réduire les émissions de pollution lumineuse sans changer notre mode de vie. L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) estime que les collectivités pourraient faire 40% d’économie sur leurs dépenses d’éclairage public en adaptant les installations actuelles. Selon l’agence, il est nécessaire de réfléchir aux lieux et aux heures d’éclairage. Toutes les zones d’une ville ne nécessiteraient pas d’être illuminées de la même façon. Éclairer au milieu de la nuit serait également superflu pour l’Ademe. La manière d’éclairer est également remis en cause.

Pour l’heure, la météo s’annonce clémente pour profiter d’un jolie ciel dégagé tout étoilé !

Marie Bascoulergue

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème