Bientôt une rupture du stock de jus d’orange ?

Publié le 10 août 2016 à 12:23 Aujourd'hui | 1151 vues

Si vous avez l’habitude de prendre du jus d’oranges au petit-déjeuner, il faudra peut-être vous en passer. La production d’agrumes est actuellement en baisse dans les 2 principales régions mondiales. La demande des consommateurs étant plus importante que l’offre, le prix des jus d’oranges risque bien d’augmenter.

Bientôt une rupture du stock de jus d’orange ? La production d’oranges est au plus bas au Brésil, le premier producteur d’oranges et responsable de ¾ de l’exportation mondiale. C’est la 4e année consécutive que le pays voit une baisse de la culture. Cette année, une diminution de 11% a été enregistrée, la plus faible depuis 20 ans.

Qu’est-ce qui est en cause ?

La faute au « dragon jaune », cette bactérie mortelle qui s’attaque aux agrumes, faisant ainsi chuter leur production. La maladie se transmet par des insectes de la famille des psyllidae (proches des pucerons), qui ne sévissaient qu’en Asie et en Afrique avant d’atteindre le continent américain. Les premiers symptômes de la maladie ont été observés en 2004 dans des vergers d’agrumes au Brésil. Les signes les plus courants sont le jaunissement des nervures de la feuille puis du feuillage tout entier, la défoliation prématurée (chute des feuilles), le dépérissement des rameaux, la pourriture des racines et la mort de la plante. Les arbres malades ont un retard de croissance et produisent des fruits petits, de forme irrégulière, au goût amer et qui tombent prématurément. Il n’y a pas de remède curatif contre ce « dragon jaune ».

Mais ce virus n’est pas la seule cause : des températures supérieures à la moyenne ont affecté les cultures. Et la Floride n’est pas en reste. Cet état du sud-est des États-Unis, considéré comme le 2e site au monde de commercialisation de jus d’orange concentré, souffre lui aussi des mêmes dommages. Selon l’USDA, le département de l’agriculture américain, la récolte sera la pire jamais réalisée depuis 1964. Le Brésil et la Floride pèsent à eux deux plus de 85 % de la production mondiale de jus d’orange, rapporte La dépêche.

Le jus d’orange plus cher de 10 à 15 centimes le litre

Si les Américains ont trouvé une alternative aux jus de fruits dans les sodas, les Français, eux, ne sont pas prêts à diminuer leur consommation. Elle serait d’ailleurs plus élevée que la production, ce qui pousse à une hausse des tarifs. Le jus de fruit deviendra-t-il bientôt un produit de luxe ?

« Les cours du concentré du jus d’orange ont augmenté de 30% en un an sur les marchés internationaux. Si la filière répercute la hausse du concentré de jus d’orange, cela risque de se traduire par une hausse de 10 à 15 centimes du litre dans les rayons», déplore Emmanuel Vasseneix, président d’Unijus, l’union interprofessionnelle des jus de fruits et nectars, selon des propos rapportés par le Figaro.

Pas sûr que beaucoup soient prêts à abandonner leur verre de jus d’orange…

Roumaissa Benahmed

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème