Kinder : des substances potentiellement cancérigènes dans les barres chocolatées

Publié le 7 juillet 2016 à 17:46 Aujourd'hui | 1137 vues

Foodwatch alerte sur la présence d’hydrocarbures dans des produits chocolatés des marques Kinder, Lindt et Rübezahl principalement.

Si à la vue des Kinder, votre visage s’illumine (oui parce que les Kinder, ce n’est pas que pour les enfants), cela pourrait bientôt changer. En effet, les barres chocolatées sont remises en cause par l’association de consommateurs Foodwatch car elles contiendraient des niveaux alarmants d’hydrocarbures d’huiles minérales (MOH), des substances nocives et cancérigènes si elles sont ingérées en grande quantité, selon l’Autorité de sécurité alimentaire européenne (EFSA).

Des chocolats potentiellement dangereux

L’ONG allemande a testé 20 produits de différentes marques contenant du chocolat et a pointé du doigt principalement trois d’entre elles : Kinder, Lindt et Rübezahl. Ainsi les friandises jugées potentiellement dangereuses sont les « Kinder Riegel » de Ferrero, les « minis nougats Fioretto » de Lindt et les « Sun Rice Classic Schokohappen » de Rübezahl.

Aucun taux officiel n’est fixé pour définir la potentialité de toxicité des MOH. Ces huiles pourraient provenir du chocolat, des emballages ou encore des machines de fabrication. On distingue les hydrocarbures saturés et les huiles minérales aromatiques, tous deux pouvant être nuisibles pour le génome humain. Mais ce qui est avancé, ce sont principalement les substances chimiques présentes dans les emballages. Leurs couleurs contiennent des hydrocarbures minéraux pouvant contaminer les aliments.

Les solutions apportées

Si les produits concernés proviennent de supermarchés allemands, il est susceptible qu’ils soient vendus aussi en France, notamment les Kinder Maxi et les Kinder Chocolat. Foodwatch a demandé aux industriels de retirer leurs produits du marché. Ces derniers ont répondu qu’ils n’enfreignaient aucune loi.

La marque italienne Ferrero a même assuré que les emballages « répondent aux normes CE ». Dans un communiqué, elle explique : « les traces d’huile minérale existent presque partout dans l’environnement et ils peuvent être transférés de nombreuses façons différentes dans la nourriture ». Celle-ci travaille sur des solutions pour minimiser la présence de ces substances dans ses produits alimentaires : « nous utilisons déjà exclusivement des fibres vierges venant de chaînes d’approvisionnement durables certifiées et aucune matière recyclée pour notre emballage principal ».

Mauvaise pub pour les Kinder qui ont déjà fait l’objet d’une polémique au Chili. Il y a quelques jours, le pays sud-américain a banni les œufs surprises pour lutter contre la malbouffe.

Roumaissa Benahmed

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème