L214 : de nouvelles images chocs tournées dans deux abattoirs bretons

Publié le 29 juin 2017 à 15:31 Aujourd'hui | 857 vues

L’association L214 a publié ce jeudi 29 juin une nouvelle vidéo choc. Elle dénonce les conditions d’élevage de porcs dans deux établissements de la région de Quimper. Deux fournisseurs de la marque Hénaff sont mis en cause. 

Âmes sensibles s’abstenir. Dans une nouvelle vidéo, l’association de défense animale L214 met en cause le leader du marché français de pâtés en conserve Hénaff. L’association a filmé deux élevages intensifs qui produisent chaque année plusieurs milliers de cochons. Ils se situent dans le Finistère et fournissent, selon L214, l’entreprise Hénaff. « Ces images, vous ne les verrez ni sur les publicités, ni sur le site de la marque Hénaff », explique Arthur H, au début de la vidéo, dans laquelle on peut voir des cadavres de porcelets entassés, des cochons agonisants ou morts dans les couloirs, des queues mutilées mais aussi des cochons gravement blessés et non soignés (voir ci-dessous)

Le but de L214 à travers de cette vidéo est de pointer du doigt les contradictions supposées entre la popularité de la marque et ses pratiques d’élevage. « Alors que la marque se targue régulièrement de transparence et affiche des cochons dans l’herbe sur son site Internet, les images, elles, révèlent des conditions d’élevage auxquelles les Français sont massivement opposés », indique l’association. L214 a annoncé qu’elle a déposé plainte auprès du jury de la déontologie publicitaire et demande à la marque de stopper l’enfermement des cochons, l’élevage sur le béton, les mutilations douloureuses aux porcelets et les cages individuelles pour les truies.

Hénaff demande à ce que la véracité des images soit prouvée

Suite à la publication de cette vidéo, l’entreprise familiale a immédiatement réagi. Elle se dit « choquée par certaines images ». Celle-ci « souhaite que soit prouvé qu’il existe un lien avéré entre ces images et ses fournisseurs ». La conserverie bretonne a réaffirmé son attachement au respect des règles du bien-être animal. Toutefois, l’entreprise dénonce les pratiques de l’association L214 qui selon elle « milite pour l’abolition de l’élevage en jouant sur l’émotion et en attaquant des entreprises ou des marques connues du grand public pour choquer, en recourant notamment à des méthodes illégales ».

La société se défend en assurant que le bien-être animal est au cœur de ses préoccupations. Elle affirme aussi privilégier les circuits courts afin de limiter le temps de transport et des conditions d’abattage en réduisant le stress des animaux. Aujourd’hui, le pâté Hénaff représente 40% du chiffre d’affaires de l’entreprise bretonne.

Alice Glaz

  1. c’est un cauchemar qu’elle honte de voir des images si horribles il faut arrêter d’acheter des boite de pâtés de cette société tout cela pour le profit vous avez raison de la souffrance en boite c’est inimaginable de voir cette barbarie de tuer les cochonnets de cette façon beaucoup de choses a faire dans le monde de l’ élevage merci l214 de dénoncer tout cela l’animal est un être humain non !!!!!!!!! quand on voit des images si horrible j’en doute

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème