L’Arabie saoudite va construire une mégalopole high-tech et écolo

Publié le 28 octobre 2017 à 9:00 Demain | 1398 vues

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane Al Saoud a dévoilé, mardi 24 octobre 2017 à Riyad, les plans de la future ville durable. Baptisé Neom, ce projet se veut ultramoderne et écolo.

L’environnement est un enjeu majeur pour la sauvegarde de la planète. Depuis quelque temps, plusieurs projets de ville écolo voient le jour. On pense notamment à la station balnéaire touristique mexicaine Amaitlán ou encore à la ville-forêt en Chine, toutes les deux en construction. L’Arabie saoudite a aussi décidé de construire une ville écolo mais bien spectaculaire où la technologie sera reine. Mardi 24 octobre, le prince héritier a annoncé la création d’une mégalopole « futuriste » et écolo. Baptisée Neom, pour Neo-Mastaqbal (nouveau futur), cette ville aura une superficie de 26 500 kilomètres carrés, soit trois fois plus grande que l’île de Chypre. Neom se situera dans une zone désertique, au nord-ouest du pays, à cheval sur l’Arabie Saoudite, la Jordanie et l’Égypte, au niveau du golfe d’Aqaba. Cette mégalopole fonctionnera uniquement avec des énergies renouvelables.

Devenir l’endroit le plus sûr au monde

Concrètement, cette ville « futuriste » carburera aux énergies propres grâce à d’immenses fermes éoliennes et photovoltaïques. Pour alimenter cette zone en eau, le pays compte prévoir des unités de dessalement de l’eau de mer. La situation géographique de cette future ville permet d’optimiser l’utilisation de ces énergies. Les habitants de Neom seront nourris grâce à l’agriculture verticale. Autrement dit, les cultures de produits alimentaires se feront dans des tours afin de moins occuper l’espace au sol. Neom mettra à disposition de manière gratuite, un accès Internet haut débit sans fil et des cours en ligne. Tous les services seront automatisés à 100%, comme les transports en commun avec des drones taxis, par exemple. Neom aspire à être à la pointe de l’innovation dans tous les domaines (énergie, eau, mobilité, biotechnologies, alimentation, etc.) et « à être la ville la plus sûre, la plus efficace, la plus orientée vers le futur et simplement le meilleur endroit au monde pour vivre et travailler ». Rien n’est trop beau pour le prince héritier saoudien, dont le pays est connu pour sa folie des grandeurs. D’ailleurs, selon Mohammed ben Salmane Al Saoud, la première phase de travaux est prévue pour 2025. Pour arriver à élaborer cette mégalopole, le gouvernement saoudien va faire appel aux meilleurs scientifiques et chercheurs. Le Royaume, ainsi que des investisseurs locaux et internationaux mettront sur la table pas moins de 500 milliards de dollars (plus de 430 milliards d’euros).

L’emplacement de cette ville n’est pas le fruit du hasard. Neom se situera sur « l’une des artères économiques les plus importantes du monde avec près d’un dixième des flux commerciaux mondiaux », explique-t-on dans un communiqué. D’ailleurs, « son emplacement stratégique facilitera également l’émergence de la zone en tant que hub qui relie l’Asie, l’Europe, et l’Afrique, permettant aussi à 70% de la population mondiale de l’atteindre en huit heures ». Rien que ça. Cette gigantesque zone économique ambitionne d’attirer les cerveaux du monde entier.

Marie Bascoulergue

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème