Laver son linge à l’eau de pluie : une pratique peu recommandée

Publié le 24 février 2017 à 15:02 Aujourd'hui | 682 vues

De nombreux particuliers utilisent l’eau de pluie pour laver leur linge. Autorisée, cette pratique est cependant déconseillée pour certaines personnes, met en garde l’Anses.

Pour faire des économies d’eau, de plus en plus de particuliers récupèrent l’eau de pluie. Une pratique tout à fait légale. Un arrêté ministériel du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie autorise en effet l’utilisation de cette eau à l’extérieur de l’habitation (pour arroser son jardin, nettoyer sa voiture par exemple) mais aussi à l’intérieur pour alimenter les toilettes et laver les sols de sa maison. Certaines familles vont plus loin en utilisant l’eau de pluie pour laver leur linge et installent chez elles des récupérateurs d’eau de pluie pour ensuite alimenter leur machine. Dans ce cas, c’est aussi autorisé mais à titre expérimental, sous réserve de mise en œuvre de dispositifs de traitement de l’eau adaptés.

L’eau de pluie est loin d’être pure. « Lors de leur passage dans l’atmosphère, du ruissellement sur les toitures, dans le réservoir de stockage puis dans le réseau, les eaux de pluie peuvent se charger en métaux, matières organiques, micropolluants organiques et en micro-organismes », explique l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Des risques sanitaires non évalués

Saisie par la Direction générale de la santé, l’Anses a mené une étude pour définir les risques sanitaires potentiels que pourrait représenter la mise en œuvre d’une installation de récupération et d’utilisation d’eau de pluie à laquelle serait raccordé un lave-linge. Mais « compte tenu des variations locales et climatiques et de l’hétérogénéité des particuliers pour le lavage du linge, l’Agence conclut à l’impossibilité de réaliser une évaluation des risques sanitaires potentiels liés à la mise en place de telles installations », indique-t-elle dans son avis publié mercredi 22 février.

Déconseillé pour les populations les plus vulnérables

Toutefois, par mesure de précaution, elle recommande que l’eau de pluie ne soit pas utilisée pour le linge à certaines personnes. Sont concernées :

  • les personnes à risque d’allergie cutanée, ayant des maladies de peau ou des peaux atopiques (propices aux allergies) ;
  • les jeunes enfants, qui mettent régulièrement le linge à la bouche ;
  • les personnes immunodéprimées ;
  • les personnes en hospitalisation à domicile ;
  • les personnes hospitalisées dont le linge est lavé à la maison, et leur entourage ;
  • les personnes vivant à côté de sites industriels et de sites agricoles, où l’eau de pluie est susceptible de contenir davantage de contaminants chimiques.

Justine Dupuy

Surprise

Perpète : quand le prêt-à-porter pour enfant pense à la planète

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème