Le web a 30 ans !

Le web souffle ses 30 bougies

Publié le 12 mars 2019 à 15:29 Pop culture | 303 vues

Le web, et non l’internet bien plus âgé, souffle ses 30 bougies. L’occasion de revenir sur le développement de cet outil qui représente probablement pour notre temps ce que fut l’essence pour le siècle dernier.

Cela fait déjà 30 ans que le CERN (Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire) a lancé le World Wide Web qui accélère nos recherches et amplifie notre curiosité pour le meilleur et pour le pire. Il ne faut pas le confondre avec l’outil technologique de communication de données d’un point A à un point B qui, lui, date de 1958 lorsque les laboratoires Bell créent le premier Modem permettant de transmettre des données binaires et l’apparition de la « toile d’araignée à l’échelle mondiale ».

On associe sa création principalement à Tim Berners-Lee informaticien britannique qui désirait en 1989 créer un réseau interne au centre de recherche scientifique du CERN. L’informaticien décidera par la suite de rendre le produit public en 1992 restant réservé à quelques entités muni du navigateur Mosaic pour l’accès à 27 sites web puis 200 en 1993. Le CERN prend la décision en 1993 de renoncer aux droits d’auteur du World Wide Web dans le souci de le partager au plus grand nombre, l’invention tombe dans le domaine public. La guerre des navigateurs fait rage jusqu’à aujourd’hui où Google Chrome semble avoir installé sa suprématie sur Mozilla Firefox qui tenait le haut du pavé jusque-là.

Une croissance exponentielle 

Le web a dès lors pris une courbe de croissance exponentielle à partir de 1994 en passant de 2 700 sites en juin de la même année pour arriver à 10 000 en décembre. En 2005 on en décompte déjà 70 millions ! La barre des 1 milliard est dépassée en 2014. L’usage s’en transforme peu à peu avec le lancement d’Amazon et d’Ebay en 1995 et de Google en 1998, firmes toujours leaders dans leurs domaines aujourd’hui et s’accaparant toujours plus de nouveaux marchés. Dix ans plus tard, ce sera l’avènement des réseaux sociaux Facebook (2004)Youtube (2005) et Twitter (2006) et bien d’autres que l’on rassemble communément sous le nom de Web 2.0.

L’inventeur du World Wide Web Tim Berners-Lee milite aujourd’hui pour que le web prenne une direction différente citant notamment les fortes tendances négatives que représentent le commerce des données, la centralisation de l’activité du web par les Gafam, les fakenews et la diffusion de la haine à grande échelle.

Martin Dawance

Surprise

Une semaine après la France, Loop arrive aux USA

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème