Les véhicules Crit’air 4 désormais interdits dans Paris

Publié le 2 juillet 2019 à 15:39 Aujourd'hui | 529 vues

À partir du 1er juillet 2019, la liste des véhicules interdits dans la ville de Paris s’allonge encore comprenant désormais les Crit’air 4. Explications.

La vignette Crit’air qui classe les véhicules en circulation en France de 1 à 6 selon leur degré de pollution est obligatoire depuis le 1er juillet 2017 pour circuler dans Paris. Deux ans après, ce sont les véhicules marqués Crit’air 4 qui sont touchés par cette interdiction de 8 h à 20 h hors week-end. Les types de véhicules interdits augmentent donc. Parmi eux, on note : les poids lourds essence datant d’avant le 1er octobre 2001, les poids lourds diesel datant d’avant le 1er octobre 2009, les camionnettes essence datant d’avant le 1er octobre 1997, les camionnettes diesel datant d’avant le 1er janvier 2006, les voitures essence datant d’avant le 1er janvier 1997, les voitures diesel datant d’avant le 1er janvier 2006 et enfin les deux-roues, tricycles, quadricycles munis de moteurs datant d’avant le 1er juillet 2004.

Quelques exceptions

Il existe tout de même des exceptions pour les véhicules de police, gendarmerie, pompiers Samu ou pour les automobiles de secteurs professionnelles particuliers (électricité, gaz, déménagement). À noter que l’arrêté n°2017 P0007 donne l’autorisation aux véhicules portant sur leur certificat d’immatriculation la mention « collection » ou aux véhicules de plus de plus de 30 ans d’âge à usage touristique, sous réserve d’une dérogation individuelle. Cette dérogation aux véhicules de collection et de tourisme n’a été accordée que pour 3 ans. 

Des amendes contraignantes

Si en théorie aucune sanction ne devait être prise avant 2021, la réalité est bien différente puisqu’il existe des zones à faibles émissions ou à circulation différenciée. Dans ces cas précis le fait de circuler dans un véhicule classé 4, 5 et plus peut vous exposer à une amende de 68 euros majorée à 180 euros pour une voiture classique si le délai de paiement dépasse 45 jours. Pour les poids lourds et les autocars, il faudra plutôt s’attendre à 135 euros d’amende avec une majoration de 375 euros en cas de non-paiement sous 45 jours. Dans le pire des cas vous pourriez voir votre véhicule immobilisé.

 

Martin Dawance

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème