Lina, la première voiture électrique biodégradable

Publié le 23 octobre 2017 à 16:56 Demain | 1152 vues

Des étudiants de l’Université d’Eindhoven, aux Pays-Bas, ont mis au point une voiture presque entièrement biodégradable, faite à partir de matériaux 100% naturels : des fibres de lin et de la betterave à sucre. Nommée Lina, celle-ci pourrait révolutionner le secteur automobile.

Une voiture électrique, c’est bien. Une voiture électrique et biodégradable, c’est encore mieux. Et bonne nouvelle, cette auto totalement écolo existe, enfin presque. Baptisé Lina, ce véhicule a été conçu par des étudiants néerlandais du TU/Ecomotive de l’université de technologie d’Eindhoven. La petite auto est fabriquée à partir de matériaux naturels. « Lina est la première voiture biostructurelle et biocomposite  au monde. Concrètement, cela veut dire qu’elle est construite à partir d’un composé biologique à base de lin ainsi que d’un plastique non chimique mis au point à partir de betterave à sucre », explique Cas Verstappen, un des scientifiques à l’origine du projet au site Uskek & Rica. Les fibres de lin sont ici prisées pour leur robustesse. Une fois transformées, elles présenteraient une solidité similaire à une feuille d’aluminium ou de fibres de carbone. La voiture n’est toutefois pas entièrement biodégradable puisque les roues et les systèmes de suspension ne sont pas conçus à partir de matériaux biosourcés.

Lina carbure à l’énergie électrique et peut atteindre les 80 km/h pour une autonomie de 100 km. Elle peut aussi accueillir quatre passagers. Elle a tout de la parfaite citadine pour conducteur soucieux de l’environnement. Autre atout : elle est dotée de capteurs permettant de détecter et reconnaître les passagers à bord.

Un prototype prometteur

Pour l’heure, cette voiture presque entièrement biodégradable n’est qu’au stade de prototype et de nombreuses améliorations doivent encore être effectuées. Le véhicule n’a en effet pas réussi à passer le fameux crash test, obligatoire pour être homologué. Certes légers, les matériaux ne se plient pas comme le métal mais se brisent. Toutefois, les concepteurs comptent bien résoudre ce problème pour sortir leur bolide écolo. Lina est en tout cas bien partie pour révolutionner le secteur automobile. Aujourd’hui, pour créer des voitures plus légères et plus efficaces, les constructeurs optent pour l’aluminium et les fibres de carbone. Or, le traitement de ces matériaux nécessite cinq à six fois plus d’énergie que l’acier. Ils sont aussi moins recyclables.

Marine VAUTRIN

Surprise

Handiplanet : la première plateforme collaborative pour voyager sereinement

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème