Lingerie made in France : mobilisation pour sauver Indiscrète

Publié le 30 août 2018 à 13:33 Aujourd'hui | 1937 vues

Un élan de solidarité s’est créé sur les réseaux sociaux pour tenter de sauver la lingerie Indiscrète, mise en redressement judiciaire cet été et endeuillée par la mort de son président Didier Degrand.

Indiscrète est une manufacture de lingerie fine 100% made in France, située dans la Vienne et labellisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant). Créée en 2010 par trois anciens cadres d’Aubade*, elle emploie une vingtaine de salariés sur son site de Chauvigny et compte 120 vendeuses à domicile. Selon la Fédération Indépendante du Made in France (FIMIF), « elle représente, avec deux ou trois autres manufactures françaises, l’un des derniers sérieux détenteurs du savoir-faire de corsetterie en France ». Mais l’entreprise est aujourd’hui menacée. Le 24 juillet dernier, Indiscrète a été placée en redressement judiciaire et doit trouver un repreneur. La mise en liquidation d’un donneur d’ordre, avec quelque 40 000 euros d’impayés depuis un an et une commande de près de 60 000 euros annoncée mais non honorée, a sérieusement fragilisé la société. Un coup dur pour Indiscrète qui a également perdu son président Didier Degrand. Ne pouvant concevoir la fin de son entreprise, ce dernier s’est suicidé le 9 août dernier.

Deux cagnottes lancées pour sauver Indiscrète

Aujourd’hui, de nombreux acteurs du made in France, dont la FIMIF et le salon MIF Expo, se mobilisent pour tenter de sauver Indiscrète. Sur Twitter, le hashtag #SauvonsLingerieIndiscrete a été lancé et un groupe Facebook « Mobilisons-nous ! Pour que vive Indiscrète » a été ouvert. La Fédération Indépendante du Made in France a également créé un collectif de soutien en ligne, appelant les internautes à passer des commandes sur le site de la marque, et une collecte de dons sur Helloasso. Plus de 9 000 euros ont déjà été récoltés ! Une autre cagnotte a aussi été lancée sur jadopteunprojet.com. Celle-ci totalise plus de 3 400 euros. MIF Expo s’est quant à lui engagé à doubler les dons de la cagnotte de la FIMIF et à offrir à Indiscrète un stand sur le salon qui se tiendra à Paris les 10, 11 et 12 novembre 2018. De son côté, Indiscrète s’organise elle aussi pour rebondir. Le 3 septembre prochain, une vente solidaire sur son site Internet et auprès de ses vendeuses à domicile sera organisée, rapporte le site Mayday.

Indiscrète a besoin du soutien de tous. Comme le souligne la FIMIF, « le Made in France ne peut pas se permettre de perdre l’une de ses toutes dernières pépites de lingerie fine ! ». Selon France 3, l’entreprise a aujourd’hui moins de six mois pour trouver un repreneur, le prochain rendez-vous au tribunal de commerce est fixé au 21 septembre.

*Aubade, qui comptait 472 employés en France, a été rachetée par la marque suisse Calida en 2005. Cette dernière a mené deux plans sociaux en 2007 et 2009 dans l’usine historique d’Aubade, à Saint-Savin dans la Vienne, avant la délocalisation de la production en Tunisie. Didier Degrand et deux anciennes d’Aubade, Christelle Bois et Béatrice Mongella, avaient alors décidé de faire valoir leur savoir-faire en créant Indiscrète. Ils avaient réemployé une vingtaine de salariés d’Aubade.

 

 

Marine VAUTRIN

  1. Les salariés cherchent un moyen de sortir du l’observation judiciaire en lançant des
    ventes solidaires. Toutefois l’entreprise devra trouver suffisamment de fonds
    propres pour mettre en place un plan de continuation pour ne pas être reprise. Une
    tentative de financement-participative-en actions-négociables concept nouveau a
    été proposé par http://www.financement-participatif-en-actions-négociables.com aucune
    suite n’a à ce jour été donnée par les dirigeantes de conseil d’administration Pourtant les salariés
    pourraient certainement reprendre l’entreprise

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème