Location saisonnière : ce qu’il faut savoir

Publié le 6 février 2017 à 11:00 Aujourd'hui | 1045 vues

Comme une envie d’aller profiter de la neige des Alpes pendant les vacances ? Au contraire, comme un besoin d’aller se dorer la pilule à Saint-Martin ? Dans tous les cas la question du lieu se pose. Découvrez les règles de base à connaître pour une location saisonnière réussie et des vacances au top.

À savoir avant de se lancer : une location saisonnière est un espace meublé louable pour une durée de 90 jours maximum et non renouvelable. Comme dans le cas d’une location d’habitation, il faut signer un contrat. Celui-ci doit comprendre l’identité et l’adresse des locataires et des propriétaires, la superficie habitable, une description précise de l’agencement, un inventaire du mobilier, les équipements et services à disposition et les « exigences de sécurité » s’il y a une piscine.

Concernant le paiement, le contrat doit préciser le montant prévisionnel de la taxe de séjour, les honoraires de l’intermédiaire entre le propriétaire et le locataire s’il y en a un mais aussi, bien sûr, les prix de la location et les conditions de paiement. Au moment de la réservation, les propriétaires peuvent demander aux futurs locataires de verser une partie de la somme : l’acompte ou les arrhes. Il est alors conseillé de ne jamais verser plus de 25% de la somme prévue comme gage (arrhes, acompte et dépôt de garanti cumulé). Attention, si on se désiste finalement, dans le cas où on a payé les arrhes, on ne perdra que la somme déjà donnée. En revanche, si c’est un acompte, il faudra alors payer l’entièreté de la location. Mieux vaut donc être sûr de soi !

L’état des lieux à l’arrivée

Une fois arrivé à destination, il est important de faire un état des lieux avec le loueur en faisant remarquer tout défaut (s’il y en a) dans l’état général du lieu et des équipements. Si le loueur n’est pas sur place, il doit fournir un descriptif précis du bien. Dans ce cas, il est recommandé également de demander des photos du bien.

Lors du séjour, s’il y a un quelconque souci qui n’a pas été remarqué lors de l’état des lieux ou qui s’est déclenché après sans que ce soit du fait du locataire (par exemple : une chasse d’eau qui ne fonctionne pas, une serrure qui ne se ferme pas ou encore de l’eau qui ne chauffe pas), il faut envoyer directement un courrier en recommandé au propriétaire lui signalant le problème.

L’état des lieux de sortie et la caution

Un état des lieux à la sortie est également nécessaire. Si le lieu ne présente aucune différence avec celui d’entrée, les propriétaires rembourseront la totalité de la caution demandée au préalable. À savoir : le dépôt de garantie ou la caution tournent en général autour de 20 % du prix de la location et ne peut être demandée qu’au maximum six mois auparavant.

Si l’état des lieux de sortie présente des anomalies, les propriétaires peuvent garder la caution le temps des réparations et ensuite restituer le reste du solde. Pour justifier la dépense de la caution, les propriétaires doivent absolument fournir des factures justificatives des frais engagés. Si le montant des rénovations est plus élevé que le dépôt de garantie, les propriétaires sont en droit de demander la somme manquante qu’ils réclameront alors par courrier recommandé. Si celle-ci est justifiée, il est obligatoire de la payer.

Les animaux

La question se pose souvent des animaux, par exemple : « Est-ce que j’ai le droit d’emmener mon chien ? », « il est marqué que je ne peux pas emmener mon chat avec moi, c’est légal ? ». Il faut savoir que oui, les propriétaires sont entièrement en droit d’interdire les animaux domestiques sur le lieu de location. D’ailleurs, dans ce cas de figure, si le loueur voit un animal de compagnie présent, il peut interdire aux locataires l’accès à l’espace de vacances. Ou tout simplement leur demander de partir. Il faut donc bien lire la description du logement et le contrat de A à Z sans oublier les petits astérisques ou les petites étoiles. Si rien n’est précisé au sujet des animaux, cela signifie souvent que les animaux domestiques sont autorisés. Cependant, mieux vaut poser la question pour plus de certitude.

Vous voilà fin prêt à passer de bonnes vacances n’importe où et surtout sans aucun problème à l’horizon !

Pour plus d’informations, découvrez notre fiche pratique ici.

Maguelonne Rigal

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème