L’origine de la viande sur les plats préparés bientôt indiquée ?

Publié le 6 juillet 2016 à 11:18 Aujourd'hui | 777 vues

Bientôt il sera peut-être possible de voir les étiquettes de produits transformés mentionner l’origine de la viande dans les plats préparés mais aussi du lait dans les produits laitiers. Le Conseil d’État doit rendre son avis sur ce projet de traçabilité de la viande et du lait, qui pourrait être effectif dès 2017.

La viande fraîche était jusqu’à maintenant le seul produit à pouvoir indiquer son origine. Désormais, d’autres ingrédients pourront bénéficier d’un étiquetage d’origine. Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la forêt, et porte-parole du Gouvernement a saisi la Commission européenne le 11 mars dernier. Celui-ci prévoit l’étiquetage de l’origine des viandes mais aussi du lait dans les produits transformés.

2 ans pour tester l’étiquetage dans les plats préparés

Après le scandale des lasagnes à la viande de cheval il y a trois ans, les plats préparés (lasagnes, raviolis, pizza, charcuterie, etc.) pourront bientôt indiquer sur leur étiquette l’origine de la viande utilisée. Bruxelles était contre ce projet mais la Commission accepte une phase de test. Une expérimentation de ce sujet est donc possible selon le Commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaïtis. Ce dernier a en effet indiqué dans un courrier adressé aux autorités françaises, que « rien ne s’opposait au lancement d’une expérimentation telle que proposée par la France ».

Stéphane Le Foll a ensuite saisi le Conseil d’État le 4 juillet, avec Martine Pinville, Secrétaire d’État chargée de la Consommation, pour présenter ce projet de décret. Le Conseil dispose de deux mois pour rendre son avis. Le dispositif, s’il est accepté, entrera en vigueur dès le 1er janvier 2017 pour une durée de deux ans et concernera tous les produits de France contenant de la viande ou du lait. Concernant les règles d’étiquetage, une concertation avec l’ensemble de la filière et les associations de défense des consommateurs se déroulera cet été.

Cette traçabilité de la viande et du lait dans les produits transformés est une bonne nouvelle pour les agriculteurs et les associations de défense de consommateurs qui militaient pour un étiquetage obligatoire de l’origine française.

Roumaissa Benahmed

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème