La Louve, le supermarché où les clients devront travailler

Publié le 4 octobre 2016 à 14:57 Demain | 1162 vues

Un supermarché pas comme les autres va bientôt ouvrir ses portes à Paris. Ici, pour faire leurs courses à petits prix, les clients-membres devront mettre la main à la pâte.

Cet automne un supermarché peu commun, « La Louve », va ouvrir  au nord du XVIIIe arrondissement de Paris, rapporte RTL. Sa particularité ? Il s’agit du premier supermarché coopératif et participatif de Paris, à but non lucratif et géré par ses membres.

Concrètement, pour faire leurs courses, les membres-coopérateurs devront travailler dans le magasin, aux côtés de quelques salariés, à raison de 3 heures consécutives toutes les 4 semaines pour veiller au bon fonctionnement de l’établissement (caisse, stock, administration, nettoyage, rayons, etc.). Pour être membre, il faut investir 100 euros, soit 10 parts dans la coopérative. Les bénéficiaires des minimas sociaux ainsi que les étudiants boursiers niveau 6 ou 7,  ne peuvent acheter qu’une part (10 euros).

À la clé ? Les adhérents pourront bénéficier des prix raisonnables. Les produits, en majorité bio, locaux et artisanaux, seront vendus entre 15 et 40% moins chers que dans les autres commerces, et respecteront une charte établie par la coopérative. « Lorsque nous décidons d’acheter un produit, nous prenons en considération avec le même sérieux chacun de nos principes fondamentaux : le goût, la durabilité environnementale, le respect du commerce équitable et des conditions de travail de nos producteurs, la pratique du prix bas et le devoir de satisfaire les besoins culinaires, très hétérogènes, de nos membres », explique-t-on sur le site internet de La Louve. Pour faire entrer un produit, les adhérents devront voter.

Une idée new-yorkaise qui s’exporte

Ce projet, initié en 2010 par deux Américains domiciliés à Paris, Tome Boothe et Brian Horihan, s’est inspiré du Park Slope Food Coop de Brooklyn à New York, le plus grand supermarché coopératif et participatif outre-Atlantique. Ouvert il y a un peu plus de 40 ans, ce dernier ne compte pas moins de 17 000 membres. Qui sait, La Louve aura le même succès.

En France, La Louve ne sera pas le premier. À Nantes, par exemple, un supermarché coopératif géré et gouverné par ses membres est également en projet : la coopérative Scopéli. L’ouverture du magasin, qui proposera « une alimentation de qualité à prix réduit, en donnant la priorité aux producteurs locaux, aux circuits courts et aux produits de saison », est espérée pour 2017. Consommer autrement, c’est possible !

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème