Martine à la vente aux enchères

Publié le 29 avril 2019 à 14:14 Aujourd'hui | 224 vues

Samedi 27 avril, Artcurial organisait une vente aux enchères dédiée au neuvième art, la bande-dessinée. Les planches de Martine, la célèbre petite héroïne du dessinateur Marcel Marlier, ont dépassé toutes les attentes.  

La bande-dessinée est décidément le royaume des grands enfants prêts à dépenser des fortunes pour des planches originales et des crayonnées. Samedi dernier chez Artcurial, une des plus célèbres maisons de vente aux enchères de France, les planches de Martine ont créé la surprise en atteignant une valeur 12 fois plus élevée que l’estimation d’origine.

Les aventures de Martine ont animé l’enfance de ceux qui possèdent désormais le statut de parents, et même de grands-parents. Accompagnée de ses frères Alain et Jean, de nombreux amis, dont Nicole, le chien Patapouf ou encore le chat Moustache, la petite fille de 10 ans enchaînent les activités d’albums en albums. Une visite au zoo ou au cirque, des vacances à la montagne ou en bord de mer, les ouvrages illustrés par Marcel Marlier s’enchaînent depuis 1954 avec Martine à la ferme jusqu’à sa mort en 2011. Son dernier ouvrage, paru en 2010, se nomme Martine et le prince mystérieux.

Martine, un rayonnement mondial

Martine, c’est donc une success story qui totalise 110 millions d’albums vendus depuis sa création à travers le monde puisque les aventures de la petite sont traduites en 30 langues. 2 millions d’albums se sont vendus l’année dernière seulement en Chine. La vente aux enchères d’Artcurial a fait exploser le plafond des estimations sur les 27 illustrations mises en vente. À titre d’exemple Martine, petit rat de l’opéra est parti pour la somme de 53 391 dollars, Martine fait du camping pour 37 518 euros alors que l’illustration était estimée autour de 4 000 à 6 000 euros. Le total des 27 illustrations a fini par atteindre 620 490 dollars !  

La planche de Cock en stock de Hergé

La planche record de la vente aux enchères d’Enki Bilal

Si les planches de Martine se sont vendues à des sommes dépassant toutes les attentes, les crayonnés d’Hergé (Georges Rémi de son vrai nom) et les sublimes planches d’Enki Bilal atteignent les hautes sphères du domaine. Ainsi, le crayonné de la planche 56 de l’album de Tintin Cock en stock s’est vendu à 130 000 dollars tandis que la planche colorisée d’Enki Bilal extraite de Nikopol tome 2, La Femme piège est partie pour 150 000 euros. En tout la vente a quasiment rapporté 2 000 000 d’euros. 

 

Martin Dawance

Surprise

Une semaine après la France, Loop arrive aux USA

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème