McDonald’s souhaite réduire ses émissions de gaz à effet de serre

Publié le 21 mars 2018 à 12:13 Aujourd'hui | 629 vues

McDonald’s a dévoilé mardi 20 mars 2018 plusieurs mesures pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Le géant américain souhaite ainsi réduire de 36% les émanations de gaz polluants « liées à ses restaurants et ses bureaux » d’ici 2030, par rapport aux données de 2015. 

La chaîne de restauration rapide McDonald’s possède plus de 37 000 restaurants répartis dans une centaine de pays. Entre l’utilisation massive d’emballages ou encore l’énergie utilisée dans les restaurants, l’impact sur l’environnement est considérable et les émissions de gaz à effet de serre conséquentes. Mais ceci va bientôt être de l’histoire ancienne. Par le biais d’un communiqué (en anglais), McDonald’s a annoncé le 20 mars dernier qu’il comptait réduire de 36% ses émissions de gaz à effet de serre « liées à ses restaurants et ses bureaux » dans le monde, et de 31% l’intensité de ses émissions (par tonne métrique de nourriture et d’emballage) au sein de sa chaîne d’approvisionnement, par rapport à l’année de référence 2015.

Avec ces mesures, McDonald’s espère pouvoir éviter le rejet de 150 millions de tonnes métriques de gaz à effet de serre dans l’air. Cela équivaut à « retirer de la circulation 32 millions de voitures pendant toute une année ou de planter 3,8 milliards d’arbres et de les laisser pousser pendant 10 ans », explique McDonald’s dans ce même communiqué. « Pour créer un meilleur avenir pour notre planète, nous devons tous nous impliquer. McDonald’s joue son rôle en fixant cet objectif ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour relever le défi du changement climatique mondial », commente Steve Easterbrook, Président-directeur de McDonald’s, qui a annoncé ce plan dans une vidéo en anglais publiée par la société (voir ci-dessous).

Éclairage LED, recyclage, emballages durables

« Pour atteindre cet objectif, nous nous procurerons nos aliments de façon responsable, encouragerons les énergies renouvelables et les utiliserons d’une manière efficace, mais aussi réduirons les déchets et augmenterons le recyclage ». McDonald’s compte ainsi travailler avec l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement, ses bureaux et ses restaurants « pour être plus innovateur et plus efficace ». Concrètement la chaîne de fast-food envisage d’utiliser un éclairage LED dans ses restaurants, de faire installer des équipements de cuisine « écoénergétiques », d’avoir recours à des emballages durables ou encore de mettre l’accent sur le recyclage. McDonald’s compte également s’attaquer au segment le plus marqué par son empreinte carbone, à savoir la production de bœuf.

McDonald’s s’engage en faveur de l’environnement

Associé à la malbouffe, McDonald’s est donc loin d’être un modèle de vertu. Pourtant, depuis plusieurs années, le mastodonte américain tente de changer son image. 50% de ses emballages sont issus de ressources renouvelables, recyclées ou certifiées et 64% des fibres vierges viennent de forêts certifiées par les labels FSC et PEFC. En partenariat avec l’ONG environnementale EDF +Business, le géant américain recycle également ses emballages depuis près de 25 ans. Mieux encore, en janvier dernier, le géant américain de la restauration rapide avait annoncé que 100% de ses emballages seraient issus de matériaux renouvelables, recyclés ou certifiés d’ici 2025. Une mesure qui s’appliquera à l’ensemble des magasins de la chaîne.

 

Marie Bascoulergue

Surprise

Notre-Dame de Paris : histoire de sa construction

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème