McDonald’s veut des emballages 100% écolos

Publié le 18 janvier 2018 à 15:42 Aujourd'hui | 1658 vues

L’enseigne de restauration rapide McDonald’s a annoncé le 16 janvier 2018 que 100% de ses emballages seraient issus de matériaux renouvelables, recyclés ou certifiés d’ici 2025. 

La chaîne de restauration rapide McDonald’s possède plus de 37 000 restaurants répartis dans une centaine de pays. L’enseigne utilise donc un nombre conséquent de matières premières et surtout d’emballages. Malheureusement cela peut vite être néfaste pour la planète. Afin de limiter son impact sur l’environnement, le géant américain a annoncé le 16 janvier dernier ses nouveaux objectifs visant à améliorer ses emballages et réduire le gaspillage. « D’ici à 2025, 100% des emballages des clients McDonald’s seront issus de sources renouvelables, recyclées ou certifiées, avec une préférence pour le label Forest Stewardship Council », explique-t-il dans un communiqué. « Aussi, d’ici à 2025, l’entreprise s’est fixée pour objectif de recycler les emballages de ses clients dans 100% des restaurants McDonald’s », ajoute-t-il. Un projet d’envergure puisque les infrastructures de recyclage, les réglementations et les comportements des consommateurs changent d’un pays à l’autre.

Un objectif salué par Forest Stewardship Council (FSC). « La préférence mondiale de McDonald’s pour les matériaux certifiés par le Forest Stewardship Council (FSC) démontre son engagement profond envers la localisation de sources d’approvisionnement qui profitent aux personnes et aux forêts à travers le monde entier », a déclaré Kim Carstensen, directeur général de FSC. Un avis partagé par la vice-présidente Private Sector Engagement de l’ONG WWF. « L’annonce d’aujourd’hui démontre le solide leadership de McDonald’s dans le développement de solutions de conditionnement et de recyclage à une échelle qui peut prolonger la vie de nos ressources naturelles et pousser son industrie vers des pratiques plus durables », a-t-elle indiqué.

Un engagement de longue date

Pour parvenir à ses objectifs, McDonald’s compte travailler avec des experts industriels, des gouvernements locaux et des associations environnementales. « Ensemble, ils s’efforceront de concevoir des emballages plus intelligents, de mettre en oeuvre de nouveaux programmes de recyclage, d’établir de nouveaux programmes de mesure et d’éduquer les équipes de restauration et les clients », explique McDonald’s dans ce même communiqué.

L’engagement de la chaîne ne date pas d’hier. Depuis plusieurs années ces fast-foods utilisent des emballages en papier ou en carton. D’ailleurs, en moyenne, 50% sont en matériaux issus de ressources renouvelables, recyclées ou certifiées, et 64% des fibres vierges viennent de forêts certifiées par les labels FSC et PEFC. En partenariat avec l’ONG environnementale EDF +Business, le géant américain recycle également ses emballages depuis près de 25 ans. « Il y a près de trente ans, McDonald’s et EDF se sont associées en vue de s’attaquer aux déchets solides et accélérer l’innovation en matière d’emballages », rappelle Tom Murray, vice-président de l’ONG. Dans la décennie qui a suivi ce partenariat, plus de 136 077 711 kilos d’emballages ont été éliminés, un million de tonnes de boîtes en carton ondulé ont été recyclées. Le nombre des déchets a quant à lui chuté de 30%. Cependant, au niveau mondial, seulement 10% des restaurants recyclent les emballages. Des données qui peuvent varier d’un pays à l’autre.

McDonald’s pointé du doigt à plusieurs reprises

Une mesure qui en vaut la peine puisque le géant américain est loin d’être un exemple de vertu concernant la sauvegarde de l’environnement, notamment en France. Le 23 mai dernier, l’association Zero Waste France a publié un rapport dénonçant la production massive de déchets de McDonald’s France. Entre 2013 et 2015, le nombre de ses ordures aurait augmenté de 20% alors que celui du recyclage se situe entre 26,5% et 25%. Un taux bien en deçà de nos voisins où il dépasse les 90%, notamment en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas.

Quelques mois plus tard, en octobre, cette même association a de nouveau tiré la sonnette d’alarme. Entre juillet et septembre 2017, Zero Waste France a visité pas moins de 122 fast-foods, dont des McDonald’s. Au total, sur l’ensemble des établissements, seulement cinq possédaient une poubelle de tri. « Ce sont des millions de tonnes d’emballages recyclables qui sont envoyés en décharges ou en incinérateurs », avait déploré l’association, rappelant que la majorité de ces emballages sont composés de papier et de carton.

Marie Bascoulergue

Surprise

Dites stop au harcèlement par SMS

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème